Fils d’un grand industriel, Raymond Koechlin hérite de la fortune familiale à la mort de son père et cesse alors ses activités de journaliste pour devenir un grand collectionneur et se consacrer à ce que l’on ne nomme pas encore « la conservation du patrimoine ». Il participe à la fondation de la Société des Amis du Louvre et devient en 1910, le Vice-président de l’Union Centrale des Arts Décoratifs. Influent, il prend une part active dans le mécénat et la vie des musées permettant l’acquisition d’œuvres majeures. À sa mort, il lègue au musée des Arts décoratifs outre sa remarquable collection de porcelaines et d’œuvres japonaises, une pendule « religieuse » d’André-Charles Boulle et Pierre Duchesne ainsi qu’une sainte Anne trinitaire aux marques de la ville d’Anvers d’une qualité exceptionnelle.

Les Arts Décoratifs, 107, rue de Rivoli, 75001 Paris
tél. : +33 (0)1 44 55 57 50