Collectionneur infatigable, curieux et généreux, Moïse de Camondo, banquier issu d’une riche famille originaire de Constantinople, se passionne pour le XVIIIe siècle qui lui semble être, dans l’art décoratif français, l’apogée de l’art de vivre. Dans son testament, ses intentions sont claires : « Désirant perpétuer la mémoire de mon père le comte Nissim de Camondo et celle de mon malheureux fils, le lieutenant pilote aviateur Nissim de Camondo, tombé en combat […], je lègue au musée des Arts décoratifs mon hôtel particulier tel qu’il se comportera au moment de mon décès. Il sera donné à mon hôtel le nom de musée Nissim de Camondo […]. En léguant à l’État mon hôtel et les collections qu’il renferme, j’ai en vue de conserver dans son intégralité l’œuvre à laquelle je me suis attaché de la reconstitution d’une demeure artistique du XVIIe siècle. »

Les Arts Décoratifs, 107, rue de Rivoli, 75001 Paris
tél. : +33 (0)1 44 55 57 50