David David-Weill devient l’un des plus importants financiers du XXe siècle. En dehors de ses activités professionnelles, il partage son temps entre des œuvres philanthropiques et sa passion pour l’art qui le conduit, en 1934, à l’Académie des Beaux-Arts. Dès l’âge de dix huit ans, il commence à collectionner des œuvres dans tous les domaines : peinture, dessin, miniature, sculpture, mobilier, orfèvrerie. À l’instar du musée Guimet, du Louvre ou de Carnavalet, l’Union Centrale des Arts Décoratifs dont David David Weill est le vice-président à partir de 1923, fut richement dotée par cet homme d’exception. Nous lui devons en particulier une collection d’émaux chinois cloisonnés mais aussi des dessins et des pièces d’orfèvrerie dont le très remarquable candélabre de l’ornemaniste Juste-Aurèle Meissonier, « inventeur » du style rocaille dans les années 1730.

Les Arts Décoratifs, 107, rue de Rivoli, 75001 Paris
tél. : +33 (0)1 44 55 57 50