Dans la lignée de l’UAM, des Salons des arts ménagers et des expositions « Formes utiles », le CCI est véritablement envisagé comme un nouveau département de l’Union centrale, sans personnalité juridique distincte. La démarche est d’autant plus innovante qu’elle se distingue des missions traditionnelles du musée, même si l’esprit demeure en accord avec la pensée des fondateurs : « Ainsi, l’activité future de l’Union doit-elle être conçue comme dominée par la préoccupation d’apporter au public français l’un des moyens de vivre, non pas dans un décor plaisant, mais dans un univers où formes et fonctions, utilité et beauté, soient presque naturellement unies1. »

Si la conception du musée a évolué au cours du siècle – « les musées constituent, non pas un répertoire de formes utilisables, mais un moyen privilégié de la familiarité avec le beau2 » – le CCI doit être le levier pour réaliser des objectifs historiques, révisés à l’aune du contexte contemporain. Le Centre occupe six salles aménagées sur deux niveaux du pavillon de Marsan, espace qui est étendu à la fin de l’année 1970 au pavillon X des Halles pour une partie des expositions.

Typologique. La méthode qui préside à la programmation des expositions, à la sélection des produits et à l’organisation du centre de documentation ambitionne de couvrir tous les domaines du quotidien. Elle repose sur quatorze thématiques, appelées « chapitres » : le chauffage, la cuisine, le sanitaire, la table, l’équipement mobilier, la lumière, le second œuvre, les revêtements muraux, les tapis et revêtements du sol, les textiles et le linge de maison, l’audiovisuel, les loisirs, le sport, enfin le mobilier urbain. Son champ d’action est précisément délimité : « Par son centre de documentation et par l’organisation d’expositions, le CCI a pour objet de promouvoir la connaissance et le développement d’une production industrielle témoignant d’une recherche structurelle et formelle cohérente3. » Le centre de documentation a pour mission de mettre à la disposition de tous les informations relatives aux produits de conception contemporaine et de fabrication industrielle, répondant aux critères d’originalité du dessin, de qualité fonctionnelle, de corrélation entre le prix de vente, la qualité technique et la durabilité de l’objet. Chaque produit retenu fait l’objet d’une fiche accompagnée de photographies. Au même titre que le Centre, la documentation offre un lieu de rencontres entre professionnels et consommateurs et un espace d’informations pour le public.

1Bibliothèque des Arts Décoratifs, archives, E3 / 1, article 2, note non signée du 10 avril 1968 intitulée «  L’avenir de l’Union Centrale des Arts Décoratifs  », p. 3.

2Ibid.

3Bibliothèque des Arts Décoratifs, archives, E3/ 1 article 2, extrait d’une note adressée aux partenaires du CCI.

Les Arts Décoratifs, 107, rue de Rivoli, 75001 Paris
tél. : +33 (0)1 44 55 57 50