« Une question de posture » de Martin Hellergolbin

Extrait du livre « « Sagmeister Another Book » », éd. Hermann Schmidt Mainz

Qu’est ce qui définit le statut d’un graphiste ? Son habileté ? Son œuvre ? Sa renommée ? Rien de tout cela. C’est sa posture qui comprend tout un faisceau de qualités. Elle est beaucoup plus permanente qu’un style ou une opinion et va bien plus loin et a quelque chose de plus dynamique que la simple mentalité. (…)

Il s’agit d’avoir une posture correcte. Celle de Sagmeister est bonne. La posture résulte à la fois de ce que chacun et chacune a reçu à sa naissance et des traces laissées par la vie. Bien des gens ploient manifestement sous les exigences de l’existence, tandis que d’autres utilisent toute leur énergie à dissimuler le fardeau qui les accable. D’autres encore traversent le quotidien en caracolant de manière si démonstrative que cette tendance à la légèreté doit être un coup du sort. Rien de tout cela chez Sagmeister. Il est en accord avec lui-même, sans être une page blanche. Fréquemment, il dessine et écrit sur son corps – et sur celui des autres – des récités tirés de lui-même. Le martyre devient jeu, le masque est un attrait graphique. Le designer et l’artiste n’en subissent aucun dommage.

Intégrer le jeu dans sa posture suppose une certaine mobilité. Etre mobile et le rester, tel est l’impératif du postmodernisme. Mais Stefan Sagmeister n’a pas d’ordres à se donner. S’il bouge, c’est qu’il ne peut pas faire autrement. Tout indique que le mouvement est une condition essentielle de son existence, et donc de son travail. Il s’agit forcément d’un mouvement physique et spirituel, car Sagmeister réfléchit à ce qui fait une existence et lui donne sa cohérence. Ses créations en sont la conséquence.

Celui qui bouge se met en relation –avec l’espace, avec des thèmes, avec son temps et avec l’histoire, avec la politique, avec les autres. (…) Pour Sagmeister, il s’agit là d’un devoir public et d’un plaisir privé, comme on peut le constater. Ses réalisations cherchent le monde, afin que nous ne perdions pas le monde à force de recherche esthétique.

Reste la curiosité. La posture n’est jamais statique ; elle a besoin d’impulsions. Stefan est quelqu’un qui pose des questions et qui insiste. (…) C’est ce qui donne une assise à l’artiste et inspire le public. Le reste n’est que décoration, effronterie sensible réservée aux meilleurs de la génération de Sagmeister, glamour, intimités avec les rock stars, érotisme de l’enseignement. Tout cela rassemblé dans une personnalité qui ne craint jamais de prendre pour point de départ sa propre existence et sa manifestation, pour la construction de soi. ( …)

Stefan Sagmeister est un excellent créateur d’images, un graphiste talentueux, un merveilleux inventeur de concepts. (...) Il est bon d’aller y voir de plus près – au risque et au plaisir de ne rien découvrir d’autre que cet ancrage dans la vie que nous aimerions tous avoir.

Forum : écrire un commentaire


Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?

Plan du site   Flux RSS   Contacts   ©   Crédits
Ministère de la Culture     Les Arts Décoratifs 107, rue de Rivoli 75001 Paris - tél. : 01 44 55 57 50