Présentation

L’exposition présente l’une des plus belles sagas publicitaires du XXe siècle : 80 ans de publicité Citroën. André Citroën (1878-1935), fondateur de la marque, est à l’origine d’une des grandes révolutions industrielles du XXe siècle : la voiture de série accessible à tous. Mais il est aussi un précurseur des techniques modernes de communication.

Dès les années 20, André Citroën fonde, à Lyon et à Paris, les premières succursales automobiles : sur plusieurs milliers de mètres carrés, elles réunissent salles d’expositions, cafés, cinémas, restaurants, et services techniques. André Citroën est aussi à l’origine des grands raids automobiles, en Afrique avec « La Croisière Noire » en 1922, en Asie avec « La Croisière Jaune » en 1931. Il invente des jouets mécaniques, répliques fidèles de ses véhicules, illumine la tour Eiffel, crée une compagnie de taxis et imagine une signalétique urbaine à l’image de la marque. Jamais André Citroën n’envisage l’innovation technique et industrielle sans la création publicitaire, pilotée à cette époque par Wallace & Draeger (1918) et Pierre Louÿs.

La disparition de cette figure emblématique suspend cette frénésie créative. Mais l’impulsion est donnée, et c’est dans les années 60 que Claude Puech, directeur de la publicité, fait appel à l’agence de Robert Delpire avec qui il développe un nouveau style de communication basé sur l’avant-garde photographique et graphique. Cet héritage perdure depuis 1976 avec l’agence RSCG de Jacques Seguela.

Tout au long du siècle, les signatures prestigieuses jalonnent l’histoire de la marque et inventent de nouveaux concepts publicitaires. Les illustrateurs Raymond Savignac, Pierre Louÿs, les photographes Henri Cartier Bresson, Robert Doisneau, Pierre Jahan, André Martin , Helmut Newton, ainsi que les réalisateurs Jean-Paul Goude, William Klein, Raymond Depardon, créent un langage publicitaire toujours adapté à Citroën et à sa production.

Les chevrons mythiques, emblème du brevet acquis par André Citroën en 1900 se transforment rapidement en logotype, symbole de la légende automobile. De la Torpedo Type A 10 HP à la B 10 « Tout Acier », de la C6 de 1928 à la Traction de 1934, de la célèbre 2 CV, aboutissement du projet de la TPV - « Tout Petit Véhicule » à la DS, de la CX à la Xsara Picasso, l’innovation technique est toujours soutenue par l’innovation graphique. Au travers de l’histoire de la marque Citroën, patrimoine de la culture industrielle française, le musée de la Publicité propose un regard sur l’histoire de la publicité automobile.

Citroën côtoie le monde de l’art à différentes reprises, suscitant expositions et créations. Dès 1926, le musée des Arts décoratifs de Paris expose des centaines d’objets rituels et domestiques rapportés de l’expédition africaine, conduite par le tandem Haardt et Audouin Dubreuil ; de l’Algérie au Cap, l’aventure est illustrée par vingt-sept mille mètres de pellicules, six mille photographies et des centaines d’aquarelles du peintre Alexandre Iacovleff.

En 1957, Gio Ponti invite la DS à la XIe Triennale de Milan.

En 1965, l’expérience est renouvelée au musée des Arts décoratifs qui organise la première exposition de publicité contemporaine, consacrée aux campagnes de l’agence de Robert Delpire, figure emblématique de la création publicitaire des années 60.

Le musée de la Publicité, récemment ouvert au public propose de retracer cette épopée remarquable au travers de documents photographiques, affiches, films d’archives et films publicitaires présentés de manière thématique. L’exposition a été rendue possible grâce au soutien d’automobiles Citroën.

Plan du site   Flux RSS   Contacts   ©   Crédits
Ministère de la Culture     Les Arts Décoratifs 107, rue de Rivoli 75001 Paris - tél. : 01 44 55 57 50