Pierre Vanni, pro­jet de cou­ver­ture, New York Times Style, 2009 © Mitch Feinberg

GOOGLE RACONTE, Pierre Vanni

Pierre Vanni, Google raconte, 2013
Pierre Vanni, Google raconte, 2013
© DR

Né en 1983, Pierre Vanni fait ses études à l’Université d’Arts Appliqués de Toulouse. En 2007, il s’installe en tant que graphiste indépendant. Très vite il s’intéresse à la manière dont l’image de synthèse joue de la confusion avec son référent et se fait connaître par son travail de concrétisation des images numériques. Pierre Vanni se réfère à elles pour faire des œuvres en 3D, c’est-à-dire des sculptures en papier, en carton qui donnent corps à leur référent. L’intérêt de son travail se trouve donc dans les passerelles que l’on construit entre la sphère du numérique et celle du sensible. Cette démarche atypique lui a permis de se faire remarquer et de trouver de nombreux collaborateurs tels que le centre Pompidou, le CNEAI, le festival de la mode de Hyères, le New-York Times ou le collectif We Love Art. En parallèle de ses travaux de recherche et de ses expérimentations il est également professeur à l’Ecole Nationale Supérieure d’Art de Nancy.

Google raconte

Pour l’exposition Recto/Verso, il a choisi de poursuivre un travail d’édition centré autour de Google débuté en 2012. Sous forme de bande dessinée, Pierre Vanni imagine des fictions où le protagoniste principal est une personnification de Google. Ce personnage masqué, portant un large chapeau et une longue cape, prend la forme d’une figure légendaire vivant différentes aventures. Ces aventures sont liées aux activités de Google : Google et sa bibliothèque, Google et sa cartographie mais aussi peuvent prendre place dans des mondes plus obscurs tels que les réseaux privés virtuels comme le Dark Net.
A l’occasion de l’exposition, l’ensemble de ces épisodes sont réunis dans un livre de poche, Google raconte. Présentés sur une table, ils sont tirés à 4000 exemplaires et offerts au public. Une fois la pile épuisée, la table en question laisse apparaitre les projets jusqu’à présent cachés, comme la création de l’identité visuelle de la Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques réalisée à partir du relevé cartographique de Google Map. On découvrira aussi la réinterprétation du logo du New York Times, faite à partir d’une prise de vue d’un collage papier du logo numérisé.
En reprenant les plans d’un scanner géant initialement dessiné par l’artiste Daniel Reetz, il réalise, pour l’exposition, à une échelle surdimensionnée ce même objet pour y présenter une version grand format et couleur de Google Raconte.

Forum : écrire un commentaire


Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?

Pratique

Les Arts Décoratifs - Publicité
107 rue de Rivoli
75001 Paris

Tél. : 01 44 55 57 50
Métro : Palais-Royal, Pyramides ou Tuileries
Autobus : 21, 27, 39, 48, 68, 69, 72, 81, 95

- Plan d’accès
- Horaires et tarifs


RÉSERVEZ VOS BILLETS

- Billetterie individuelle
- Billetterie groupes en visite libre

Plan du site   Flux RSS   Contacts   ©   Crédits
Ministère de la Culture     Les Arts Décoratifs 107, rue de Rivoli 75001 Paris - tél. : 01 44 55 57 50