Christophe Jacquet, Sans titre (Chérie), affi­che, 2011 © DR

CHÉRIE, Christophe Jacquet

Christophe Jacquet, Poulpe, 2010, affiche, Poptronics.fr
Christophe Jacquet, Poulpe, 2010, affiche, Poptronics.fr
© DR

Né en 1955, Christophe Jacquet étudie à l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris de 1975 à 1979.
Il commence à travailler dans les années 1980 au début de la révolution numérique. Il est l’un des premiers à utiliser l’ordinateur et le scanner comme moyens de création à l’instar du stylet ou de l’appareil photo. Entre 1984 et 1989, il réalise 750 dessins bitmaps, réalisés avec le logiciel MacPaint. Suit, une série de photographies de natures mortes, dont les sujets sont directement scannés. En 1997, il est lauréat de la Villa Médicis hors les murs.
Christophe Jacquet collabore avec des institutions comme le Centre National Edition Art Image, le Centre Culturel d’Alger et le colloque Edit ! ou Fauchon. Il enseigne actuellement à l’école de Nancy et travaille au sein du Studio Général à Paris où il développe une esthétique de l’outil numérique. Il travaille aussi pour le graphzine Général, général, général, corpus visuel qui invite des artistes singuliers, peu connus par le public.
Provocateur, Christophe Jacquet ne cesse de faire parler de lui à travers des projets qui bouleversent les codes établis du graphisme, précisément parce qu’ils échappent à la normalisation, car il a pour volonté de bousculer la frontière imposée entre art plastique et design graphique, préférant parler d’art graphique.

Chérie

L’univers visuel créé par Christophe Jacquet, est une parabole imagée évoquant les abysses : aux profondeurs hermétiques des systèmes codés de l’informatique, il associe des images empruntées aux fonds marins. Dans ses images cohabitent des éléments du monde digital et du monde tangible : saumon, poulpes, anguilles, ou encore silhouettes féminines exsudées de magazines qui donnent leur nom à la pièce.
L’image réalisée en 2012 pour le festival de Chaumont et intitulée (S)chaumont, introduit sur ce mode, la notion de graphiste d’auteur. Alors que le graphiste se situe à la fois dans le monde des arts plastiques et celui des arts appliqués, le saumon est ici une métaphore de ce métier car il est un des rares poissons à vivre entre deux eaux, celle salée de l’océan et celle douce des rivières. La typographie qui l’accompagne est comme dégénérée et rappelle l’écriture d’une personne en fin de vie, pouvant être considérée par certains comme une non typographie.

Forum : écrire un commentaire


Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?

Pratique

Les Arts Décoratifs - Publicité
107 rue de Rivoli
75001 Paris

Tél. : 01 44 55 57 50
Métro : Palais-Royal, Pyramides ou Tuileries
Autobus : 21, 27, 39, 48, 68, 69, 72, 81, 95

- Plan d’accès
- Horaires et tarifs


RÉSERVEZ VOS BILLETS

- sur notre site Internet
- Sur Fnac.com

Plan du site   Flux RSS   Contacts   ©   Crédits
Ministère de la Culture     Les Arts Décoratifs 107, rue de Rivoli 75001 Paris - tél. : 01 44 55 57 50