Peugeot

Suivant Précédent Toute la collection
Publicité Peugeot, Charles Lemmel, 1922, Inv. 19741 © ADAGP, Paris, 2011

Les Peugeot sont une grande famille marquée de génération en génération par un fort esprit d’entreprise. L’histoire débute au XVIIIe siècle avec Jean Pequignot Peugeot, qui édifiait des moulin à eau, puis successivement, les Peugeot se lancèrent dans les moulins à café (1855), tondeuses pour coiffeurs, machines à coudre (en 1897), tournebroches, ressorts de montres, pendules, meubles de jardin, scies, vélo, tricycles, phonographes (...) proposés par catalogue.
Vers 1815, les frères Jean-Pierre II et Jean-Frédéric Peugeot s’associent avec Jacques Maillard-Salins pour exploiter au lieu dit Sous-Cratet de la région de Montbéliard, une fonderie d’acier et une fabrique de lames de scies. L’affaire est prospère et les frères Peugeot se forgent rapidement une réputation mondiale.

1858
L’orfèvre-graveur de Montbéliard, Justin Blazer, est chargé de dessiner le lion qui marquera les articles d’acier des usines Peugeot Frères. Le lion marchant fièrement sur une flèche, symbolisant la résistance, la souplesse et la rapidité de l’acier comme l’animal fougueux, est retenu et déposé comme marque au Conservatoire impérial des Arts et Métiers.

1888
Dans le Doubs, à Beaulieu, les ouvriers commencent à produire des cycles Peugeot. Sur une affiche interne, un des frères Peugeot montre leurs modèles de cycles à un petit comité de familles bourgeoises, aussi fier que s’ils avaient de nombreux chevaux « Voilà mes écuries ! ».

1889
Les premiers modèles marqués du lion sont présentés à l’Exposition universelle. Devant l’énorme succès, un magasin de vente est ouvert à Paris, 22 puis 32 avenue de la Grande Armée.
L’énorme lion, symbole de la marque, domine de sa patte la bicyclette, en fait, Peugeot ne domine pas le marché mondial de la bicyclette ; André Peugeot irrité par la concurrence britannique déclare dans la presse que la marque est fière d’être française, espérant ainsi éveiller le patriotisme de chacun et acheter français, dont Peugeot.
Au Paris - Nantes de 1025 km sur route, les cinq premier vainqueurs sont sur des Peugeot : « Succès sans précédent ». Une affiche d’Albert Guillaume immortalise cet exploit, une foule de messieurs est arrêtée devant une affiche annonçant le dernier succès du cycle Peugeot.

1889
Le tricycle à vapeur Serpollet - Peugeot est présenté à l’exposition universelle, c’est le premier véhicule considéré comme une automobile. C’est ce véhicule qui est à l’origine du permis de conduire à Paris, et Serpollet obtient le premier exemplaire. Puis le constructeur invente le quadricycle à gazoline roulant à 24 km/h, en association avec son ami Emile Levassor (détenteur d’un contrat d’exclusivité pour construire en France les moteurs de Gottlieb Daimler).

1892
Création de la Société d’articles divers et de cycles « les fils de Peugeot Frères ». Sur une affiche de E. Charle Lucas, le vélocipède Peugeot est présenté comme un véhicule de loisir unisexe : une jeune femme fait une promenade à bicyclette avec deux amies qu’elle attend.
Après la bicyclette de loisir, la marque présente les « Vélocipèdes Peugeot » de sport, premier dans la course.
La bicyclette permet une transmission rapide des messages, aussi Ernest Vulliemin met en image un officier à vélo remettant un billet à un gradé à cheval. D’autres affiches mettent en scène la transmission de messages dans l’armée par ce moyen de transport rapide (selon le cycliste).

1894
La course Paris - Rouen organisée par le « Petit Journal » est remportée par un quadricycle à pétrole Peugeot piloté par Doriot.

1896
Armand Peugeot (1849-1915) crée la « Société Anonyme des Automobiles Peugeot » (avec son environnement familial et amical), dont l’atelier est à Audincourt, près de Valentigney. Le siège social est à Paris, 83 boulevard Gouvion-Saint-Cyr (XVIIe) et la succursale à Marseille. Une affiche de G de Burgill annonce d’une manière étonnante l’ouverture du siège social, par un couple emmitouflé dans une Peugeot vrombissante, laissant derrière elle une traînée de fumée de laquelle sort le nom de la marque. Sur une affiche de l’artiste L. d’H, l’automobile est plus perçue comme un véhicule de luxe pour faire la promenade du dimanche en famille qu’un moyen de transport.

1897
Il abandonne le moteur 2 cylindres verticaux Daimler pour le 2 cylindres horizontaux Peugeot, qu’il place à l’arrière donnant ainsi une forme inédite et originale très différente des voitures hippomobiles (les carrosseries faisaient toujours référence aux anciennes berlines à chevaux). La carrosserie prend désormais une forme spécifique propre aux caractéristiques de l’automobile.

1898
Il installe, au 9 avenue Niel à Paris une agence de location de voitures de livraison ; le succès est immédiat, mais les trop nombreuses réparations font tourner cet essai au fiasco.

1899
Avec les bénéfices enregistrés, André Peugeot fait construire un deuxième atelier dans le nord de la France, près de Lille à Fives. Un réseau de distribution s’implante dans toute la France : à Lyon, Marseille, Nancy et Lille et propose une garantie d’un an après la mise en circulation.
Afin de ne pas se laisser distancer dans le domaine de la locomotion à moteur, les Peugeot Frères construisent une motocyclette.

1900
La Phaéton Type 28 de Peugeot roule à 35 km/h.

1901
Au Salon de l’Automobile, les Peugeot Frères présentent leur collection de cycles à quelques pas du stand d’automobiles d’Armand Peugeot.

1902
Après la phase des prototypes, Peugeot se lance dans les séries : le double phaéton construit à Lille équipé d’un moteur 4 cylindres (un moteur dit de type « carré » ou « supercarré » monté sur une « voiturette »).

1905
Deux stands Peugeot ayant des enseignes différentes présentent des automobiles, les neveux d’André Peugeot proposent la « Lion ».

1907
Armand Peugeot ouvre un hall d’exposition 30 avenue des Champs-Elysées.

1910
Les deux sociétés Peugeot fusionnent et Peugeot sort la Torpedo type 127 qui monte jusqu’à 70 km/h.

1912
Dans le Doubs, précisément à Sochaux, Peugeot inaugure une usine à grande capacité de production.
La L76 est conçue spécialement pour la course et à Dieppe, Georges Boillot remporte le Grand Prix de l’Automobile de France avec une moyenne de 110,260 km/h.
Au Salon de l’Automobile la « Bébé » fait sensation. Cette voiture 6CV avec capote, pare-brise articulé et montant jusqu’à 45 km/h, fut conçue par un milanais qui deviendra célèbre, Ettore Bugatti.

1913
Jules Goux au volant de sa Peugeot L76 remporte le Grand Prix d’Amérique d’Indianapolis, bat à Brooklands le record du monde de l’heure en départ lancé et atteint 170,558 km/h, grâce à une L76 recarrossée et surnommée la Torpille.

1914-1918
L’usine de Lille est occupée les autres sont mobilisés pour l’effort de guerre : des vélos, des voitures, des camions, des moteurs, des chars, des moteurs d’avions, des bombes et des obus sont fabriqués en quantité.

1920
La « Quadrilette » est un nouveau modèle construit en série à la sortie de la guerre. La « revue Peugeot » montre, sur la couverture, les différentes possibilités d’évasion grâce à la voiture.

1922
Charles Lemmel réalise un tableau regroupant toutes les caractéristiques visuelles de la marque : sur un fond aux couleurs de la France des usines fument et l’énorme lion sur une flèche de Peugeot tient dans sa gueule une voiture.

1927
Finalement, la section cycle fonctionnant de façon autonome et sa publicité étant très différente de celle de l’automobile, les deux sociétés redeviennent autonomes, et la Société des cycles Peugeot est créée.

1928
Jean-Pierre Peugeot invente le sponsoring en devenant président du club qu’il venait de créer : le FC Sochaux. L’équipe dit des « Boutons d’or », à cause de la couleur des maillots, résista face aux « équipes fédérales » imposées par Vichy.

1931
Victoire de la 201 dans le rallye de Monte-Carlo.

1934
Peugeot lance les premières voitures aérodynamiques, comme la 601 six cylindres.

1935
Des annonces-presse présentent la 601, d’après une photographie retouchée par Draeger sur laquelle une pin-up caresse une voiture Peugeot « J’aime ma Peugeot ». Sur une autre affiche, une photographie de Neubert présente une pin-up au volant de la voiture « La 601 Peugeot n’est comparable qu’à des voitures deux fois plus chères ».

1938
La 402 remporte la victoire aux Vingt-Quatre Heures du Mans.
La 202 est commercialisée, une affiche présente la voiture sous tous les angles, le slogan est inscrit sur la silhouette de la France « élue par vous, construite pour vous...la 202 est la nouvelle voiture de tous les français ! », c’est la femme qui présente les avantages et la facilité d’utilisation de la voiture et l’homme achète.

1940-1945
Pendant la guerre, les usines Peugeot sont occupées ou sabotées.

1948
Le lion des armes de Franche-Comté est adopté pour représenter la marque.

1952
Les sociétés Peugeot se regroupent en une seule, dénommée « Peugeot et Cie ».

1958
Au moment de l’indépendance des colonies, Peugeot réalise une affiche pour la promotion de ses cyclomoteurs en Afrique, en présentant un jeune couple sur le deux roues « Peugeot au service de l’africain ». (Peugeot est toujours implanté en Afrique où il conserve une bonne part du marché.)

1961
Les 404 arrivent 1e, 3e et 4e dans le rallye d’East - African Safari.

1965
Les sociétés Peugeot et Indenor se regroupent et forment la Société des Automobiles Peugeot, ayant pour but la production et la vente d’automobiles et de pièces , fabriquées dans les usines de Sochaux, Montbéliard, Bart, Mulhouse, Dijon, Lille, Saint-Etienne, Vesoul et La Garenne.

1968
La 504 remporte, en plus des nombreuses ventes, plusieurs victoires en rallye.
Peugeot est le second constructeur français de voitures particulières.

1971
Création de P.R.V. (Peugeot - Renault - Volvo) une société franco-suédoise de moteurs.

1972
L’achat de l’usine Romilly-sur-Seine permet le regroupement toutes les fabrications des cycles Peugeot.

1976
Peugeot S.A. et de Citroën S.A. fusionnent et Peugeot acquiert 90% du capital Citroën.
Un jeune homme au volant d’une 304 offre un bouquet de fleurs à une jeune fille motorisée « Les 304 aiment la vie ».

1977
Peugeot rachète les filiales automobiles Chrysler Corporation. Après avoir montré la 304, la voiture de l’évasion et de l’aventure présente parmi les montgolfières, celle-ci présentée comme la voiture de toutes les audaces, par exemple d’une 304 offrir un bouquet de fleurs à une jeune fille motorisée « Les 304 aiment la vie ».

1978
Une campagne de publicité pour la 104 sous forme de petites annonces entourées est développée sur les flans des bus : « 104 Peugeot Recherche vie familiale harmonieuse », « Robuste et fidèle cherche relation durables », « Pas rebutée pas les traces ménagères », « Cherche sportif pour grande évasion »...

1979
La publicité pour la 104Z axe sur l’économie « Plus sobre qu’un zébu », « plus rapide qu’un zèbre ».

1981
L’agence Bazaine confie à François Merlet la réalisation d’un film d’image de firme essentiellement axé sur les cycles (vélos, cyclos et motos). Gérard Thévenot, champion d’Europe de delta-plane, enfourche une moto attaché à son engin volant et de Beaune-la-Roche plonge dans le vide. La publicité pour la 305 joue sur les sens du préfixe extra « L’extra-voiture », la voiture est présentée comme extraordinaire et extraterrestre.

1982
Peugeot adopte le slogan, conçu par l’agence Havas : « un constructeur sort ses griffes », pour marquer et rappeler les avantages de la fusion avec Talbot, « Deux marques, le plus grand choix automobile français ».

1983
Pour le lancement de la 205, l’accroche joue sur le numéro de la voiture, en présentant chaque chiffre comme issu du « Tirage de l’auto », avec comme conclusion « Un sacré numéro », qui deviendra le slogan de cette voiture.
Gérard Pirès réalise un film mettant en scène le célèbre James Bond au volant d’une 205 GTI : une course poursuite avec un avion qui veut l’écraser, avec un train, un hélicoptère, rivalise avec le lance - missiles Gazelle et finalement rejoint une super belle créature qui lui susurre « j’ai faillit attendre » et James Bond de lui répondre « Par ses routes glissantes, il convient d’être prudent ».
La 205 et ses passagers sont replacés dans un décor enfantin, assimilé au paradis avec la pomme défendue, et le diable sur la pompe à essence est présenté comme la tentation. Malheureusement pour lui, la 205 est « un ange d’économie », « diablement économe ». La 305 GTI est présentée comme une voiture agressive :« Toutes griffes dehors », « un fauve est lâché ».

1985
Peugeot gagne le championnat du monde des Rallyes avec la 205 turbo 16 et fort de sa victoire, réalise une affiche où la 205 est peinte comme le monde. Dans un décor de BD western, la 205 est coursée par des indiens. Puis, la voiture est présentée avec une trace de rouge à lèvre. La 205 Cabriolet Junior avec un intérieur en jean axe sa publicité sur l’avantage d’une décapotable « ...et que le vent m’emporte ».
Gérard Pirès pour Havas Conseil met en scène une 205 GTI menant la course contre un train, un hélicoptère, sautant d’une falaise... La publicité de la 309 adopte le slogan « C’est pas du cinéma ! ».

1987
Vatanen - Giroux gagne le Paris - Dakar au volant d’une 205 T16.
Un film de Jean-Marie Périer met en scène la 205 Junior en jean, ce modèle destiné aux 18-30 ans, sur une musique inspiré du thème Memphis Tennesse (un des succès de Chuck Berry). Au Zanzi Bar sur une plage en Camargue, des jeunes filles s’ennuient pendant que les garçons parlent de moto. Un autre garçon surgit avec sa 205 Junior et embarque les filles conquises, sorties par l’arrière. Le spot télévisé fut repris en visuel par Colin Wilson (le nouveau dessinateur de « Blueberry ») et à la radio.
A l’occasion de la compétition sportive, Peugeot sort la série limitée 205 Open « Beauté, Chic, Branchée, Golf ! ».
La 309 GTI « Force pure » est montrée en plein combat contre un judoka ceinture noire. Sur une autre série d’affiches plus calme, la voiture est présentée seule avec son nom et le slogan « Toujours partante ! » au dessous d’une belle image de paysage : une grande route suspendue, une route passant par la forêt en automne, à travers champs en hiver, à travers le désert et la dernière image brime la voiture qui ne peut continuer son chemin car la route est barrée « Privé de dessert ». La voiture est présentée seule lors d’un coucher de soleil avec pour seule accroche « 405, un talent fou ! ».
Une affiche interne de Paul Bracq montre l’évolution de la marque et la création du Musée de l’Aventure de Peugeot à Sochaux.

1988
La 404 est couronnée « voiture de l’année ».
Peugeot est vainqueur du 10e pionner : Paris - Alger - Dakar.
Le Musée de l’Aventure Peugeot est inauguré.
La voiture du futur : OXIO est présentée au Mondial de l’automobile .

1989
« 205 : on n’a jamais trouvé mieux pour dire je t’aime », un mari furieux au volant de sa 205 trace le mot « Garce ! » dans le sable du désert de Las Vegas à l’intention de sa femme sui le quitte en avion. Cette publicité est reprise en quatre autres langues : italien, allemand, anglais et néerlandais. La 605 est présentée comme un objet d’art sculpté « la volonté de voir grand ».

1991
Dans sa politique d’implantation, Peugeot possède des usines à Détroit, Turin, Wolfsburg, Munich.
Le réalisateur Jean-Baptiste Mondino revoie l’image de la 205 GTI : trois vamps au look sexy et agressif arrête une 205 GTI et après inspection daignent monter, elles intiment le jeune chauffeur de démarrer en vitesse afin d’échapper aux trois motards visibles dans le lointain. La série limitée 205 Lacoste est lancée « Victoire sur toute la ligne ».
A l’occasion du tournois de Rolland Garros, Peugeot sort une 106 en série limitée.
La 205 est devenue un symbole et Peugeot joue avec dans le film de Costa Kekemenis. Deux petites filles discutent avec un jeune lord au volant d’une Rolls Royce à sa taille, quand un autre garçon arrive dans une voiture en bois et dessine le numéro magique 205, les fillettes partent jouer avec lui.
Une élégante jeune femme se fait conduire dans une grosse voiture, une bande autocollante sur le pare-brise arrière mentionne « Mon autre voiture est une 205 Gentry », comme pour s’excuser ou se justifier. Le photographe Buttler pour l’agence EURO RSCG réalise la campagne de presse pour « la 106 kid, la voiture des années 90 », où l’on voit la voiture de l’arrière affublée du 90 des débutant (maintenant la A).
A la demande de l’agence Eurocom, Claude Lelouch réalise un spot à partir de la version de « Un homme et une femme » de Francis Lai en 1966. Un homme au volant de sa voiture part à la plage rejoindre son aimée, qui à l’arrivée de celui-ci se jette non dans les bras de son ami, mais sur la 306 qu’elle enveloppe de caresse « Peugeot 306. La Rivale ».

1994
La 306 est le 3e véhicule le plus vendu en France. EURO RSCG confie à Gérard Jugnot la publicité de la 306 : dans une secte un des membres est jugé d’avoir acheté cette voiture simplement après l’avoir essayé.
Gérard Pirès pour EURO RSCG laisse Ray Charles (le célèbre musicien de rythme and blues) conduire un Cabriolet 306 sur le Lac Salé (Salt Lake City, dans l’Utah) au son de la chanson « Georgia ».
Pour l’agence EURO RSCG, Jean-Pierre Vergnes réalise un film publicitaire, où en voyant passer un véhicule utilitaire Peugeot d’un de ses anciens patients, un kinésithérapeute énervé martyrise un boxeur au lieu de le masser.
La campagne d’annonces - presse pour la 106 au slogan « C’est la première fois que les hommes sont fous de la voiture de leur femme », crée par EURO RSCG, remporte le Xe Grand Prix de l’Association pour la Promotion de la Presse Magazine (APPM) regroupant cent titres. Cette campagne de publicité sur le média presse est déclinée de diverses manières. « Madame ne prête jamais sa 106. Et pourtant Monsieur lui demande gentiment » sur un fond blanc, des objets usuels des travaux ménagers sont photographiés et présentés tels quels, laissant supposer leur utilisation par le mari. « Et pourtant Monsieur Duchemin a tout essayé pour emprunter la 106 de sa femme » une ribambelle de slips et caleçons de toutes sortes que l’on suppose utilisés par le mari pour séduire sa femme. « Monsieur a fait le tour de la question : Madame ne prêtera pas sa 106 » la voiture est au milieu d’images du kama-sutra. « Prise dite de la 106 », « Avant que votre 106 ne devienne celle de votre mari, réagissez » des mouvements de défense et d’attaque sont exposés. « Quand un mari se met à offrir des fleurs à sa femme, c’est généralement qu’il veut lui emprunter se 106 ».
Et sûr de son impact, Peugeot sort la 106 Green avec la suite du slogan « Aujourd’hui les femmes préfèrent se marier sous le régime de la séparation de biens. Allez savoir pourquoi. ». La 106 est devenue un objet de convoitise que les épouses protègent des tentatives de leurs maris.

1995
La série limitée 106 Chérie FM est développée essentiellement sur le média presse : « C’est la première fois que les hommes sont fous de la voiture de leur femme », « Malgré tous ses effort pour emprunter la voiture de sa femme, Monsieur Duchemin a enregistré un non catégorique », après avoir sorti plusieurs disques vinils dans lesquels il invite sa femme à partir en voyage avec lui avec la voiture...
Le film de Patrice Leconte pour EURO RSCG met en scène deux hommes prenant des cours de Tango pendant que les femmes s’essayent au tir pour empêcher les voleurs (leurs maris) de prendre leur 106. Rémy Belvaux présente un casse conjugal qui tourne mal (le mari essaye de voler la voiture de sa femme mais rate toujours), un autre joue sous les draps la parade amoureuse de la méduse, de la moule géante, de la chenille... sa femme s’en va avec sa 106 et une fois ses pitreries terminées le mari se retrouve en caleçon face à face avec la femme de ménage.
La publicité de la 806 utilise l’enfant prescripteur, qui apprécie l’espace, le confort (...), comme le déclare le slogan « La voiture que les enfants conseillent à leurs parents ». Cette campagne utilise la presse, la télévision et la radio.
Dans les annonces - presses, le concept est décliné différemment : « En regardant les photographies de vacances, nos parents ont découvert plein de détails qui leur avaient échappé » des enfants dans une piscine regardent intensément l’objectif de leurs bouées qui forment le n°806 de la voiture.
Les spots télévisé reprennent cette idée : un petit garçon malade est emmené par sa maman chez le médecin, ce dernier lui demande de répéter plusieurs fois 33 et l’enfant répond invariablement 806, sur son ventre un gros 806 est formé par des boutons rouges... Stéphane Clavier instaure une ambiance de bizarreries par une musique répétitive, un graphisme hypnotique, et des enfants qui dirigent : un petit ne sachant pas encore parler écrit sur le rebord de son assiette 806 806 806 avec des pâtes alphabet, truque la liste des courses en rajoutant « une 806 », répète le numéro à l’oreille des parents pendant leur sommeil, où un autre demande à sa mère « ça fait combien 13 fois 62 ? » et une fois la réponse obtenue de dire « merci maman », comme si une fois le numéro prononcé la voiture allait être achetée.
Le spot de Rémy Babinet commence lors d’un crash-test, les mannequins de bois, au lieu de s’écraser contre le mur, appuient sur le frein de la 406 et partent tranquillement sous le regard ébahi et interloqué des ingénieurs. Ce film publicitaire est repris pour l’affichage « Ces deux mannequins font de la pub pour la même voiture », l’un en bois l’autre de chair et d’os. La morale de cette histoire : même les mannequins ne peuvent rester de bois face à la 406.
Peugeot sort une série limitée 306 Eden Park à l’occasion du match de rugby France - Pays-de-Galles du Tournois des cinq nations au Parc des Princes, afin de renforcer l’image sportive de la voiture. L’accroche de la série limitée Eden Park, le couturier de noeud papillon connu des amateur de rugby, est « On devrait toujours comparer sa voiture à une 306 ».
Le constructeur automobile adopte un nouveau slogan « Peugeot. Pour que l’automobile soit toujours un plaisir. »

1996
Grâce à l’impact de la publicité d’EURO RSCG, la 106 est la 2e voiture la plus vendue en France.

1997
Après les hommes qui supplient les femmes de leur prêter la 106, dans le film de Xavier Giannoli, c’est au tour des femmes de se montrer sournoises pour obtenir les clés. La 106 est proposée en plusieurs versions : équinox, symbio, green...
Peugeot lance une série de voiture Roland Garros dans les tons verts : 106, 306 et 806, « Bon jeux de jambes, pour ceux qui voudront l’emprunter », « Soyez sport avec ceux qui ne l’on pas encore ». Dans la suite de la voiture préférée des enfants, Peugeot fait un dernier clin d’œil à cette campagne pour la 806 Roland Garros « La voiture que le petit Roland aurait recommandé à Monsieur et Madame Garros ».

Le constructeur automobile s’associe depuis les débuts avec la compagnie pétrolière « Peugeot fait confiance à Esso ».

En novembre le film « avion » obtient de bons résultats auprès du public : ce spot présente un passager qui, à la recherche d’une hôtesse, remonte l’allée centrale d’un avion et s’étonne de ne croiser ni passagers ni personnel de bord. Il arrive dans la cabine de pilotage désertée par l ‘équipage, dans laquelle un mot indique que tous sont partis aux Immanquables, alias les journées portes ouvertes du réseau.

En octobre, Peugeot sort une série limitée de la 106, Color Line, qu’Euro RSCG BETC soutient d’un un nouveau film à la frontière entre la promotion et le discours de marque. Richard Desrousseaux (DA) et Mehdi Al-Alj (CR) ont transposé littéralement la problématique de la couleur de la voiture dans une histoire de daltonien : Les feux de route sont inversés, le rouge à lèvres des passantes et la voiture des pompiers sont verts, et les jolis yeux verts du conducteur de la 106, eux, virent au rouge.

1998

Le 16 janvier, alors que les Français apprennent la veille la 68e hausse du prix du carburant, le film de Peugeot « Un an de carburant gratuit » sort sur les écrans. Le public qui a plus apprécié cette opération que les traditionnelles promotions, pourtant plus intéressantes sur le plan financier, a incité Peugeot à alterner les Immanquables, basés sur les réductions de prix, et les opérations « Le saviez-vous ? », qui offrent d’autres avantages.

Le nouvel emblème Peugeot, réalisé par Euro RSCG Design met l’accent sur la force, la puissance et la souplesse. Après 17 ans, le lion filiforme qui orne les calandres des automobiles du groupe, jugé trop « timide », disparaît pour renaître en « Lion plein » qui, dans sa version chrome, a des reflets variés, et qui sur papier est séparé en deux, avec une moitié grise dessinant le rendu d’un éclairage placé sur le museau du Lion.

La marque veut communiquer sur deux pôles principaux, le sérieux de ses produits et l’esprit dynamique qui souffle sur la création pour s’orienter d’autant plus vers l’international.

Septembre : Lancement de la 206, l’héritière de la 205 : le scénario du spot raconte une panne d’électricité à Time Square pendant laquelle la voiture apparaît et attire tous les regards. L’ambiance un peu sombre nimbe le véhicule de mystère.

En presse, l’agence Euro RSCG BETC a conçu une dizaine de visuels, tous basés sur un concept créatif entièrement puisé dans le registre de l’émotion. La signature de la campagne, « On peut encore être ému à notre époque », se réfère directement à celle de la marque : « Pour que l’automobile soit toujours un plaisir ».

1999
Pour la nouvelle campagne publicitaire du coupé 406, l’agence Euro RSCG Worldwide a imaginé et mis en scène l’histoire de la photo mythique de Doisneau intitulée « Le baiser de l’hôtel de ville ». Au centre de l’action, discrète, la Peugeot 406, en couleurs se promène dans les rues noires et blanches de la capitale. « Nous avons voulu donner une sensation à la voiture : celle de la beauté intemporelle », souligne Christian Peugeot.

2000
Peugeot propose la première offre d’abonnement à Internet signée d’un constructeur automobile. Le constructeur distribue des CD de connexion cobrandés Virgin Net/Peugeot.

2001 Pour plus de cohérence, de simplification, PSA choisit de partager, sur le plan européen, son achat d’espace entre média planning du groupe Havas Advertising et Optimum Média Direction d’Omnicom.
Dès le 9 avril, à l’occasion du deuxième anniversaire de la 206, Peugeot et son agence BETC Euro RSCG diffusent un nouveau spot réalisé à Buenos Aires par Sébastien Chantrel : Un homme s’arrête au passage d’une 206. La carrosserie reflète la lumière du soleil. L’homme en est tout ébloui. Il reprend son chemin, mais ne peut se défaire de cette image. « Persistance rétinienne : image résiduelle due à un éblouissement intense », explique l’écran final. Persistance en effet puisque l’image dorée de la carrosserie apparaît en surimpression sur les deux spots publicitaires suivants : Kiss Cool et Mikado, laissant croire au téléspectateur qu’il est lui aussi victime de persistance rétinienne. Les deux marques, également clientes de l’agence BETC Euro RSCG, ont accepté de se prêter à cette facétie, mais Peugeot a entièrement pris à sa charge leurs passages publicitaires.

2002
Septembre : Diffusion du nouveau spot de la 206, la Peugeot la plus vendue en Europe : Dans un faubourg pseudo-indien, un jeune homme s’évertue à démolir sa vieille voiture jusqu’à ce qu’elle prenne l’apparence d’une 206.
26 septembre : Inauguration du nouveau siège historique et symbolique de Peugeot, au 75 av. de la Grande Armée. A l’intérieur, l’exposition de l’histoire des lions longe la présentation des derniers modèles de la gamme.
Le choix de deux visuels différents pour la 807 s’explique par la volonté de doubler la mise en avant de la dimension haut de gamme, d’une mise en évidence des attributs technologiques spécifiques tels que les portes latérales électriques coulissantes et le réglage individuel de certains paramètres comme l’air conditionné.

2003
Depuis trois ans, l’image de Peugeot est nourrie par une politique de lancement de produits à forte personnalité -comme la 206- et des publicités à très forte valeur ajoutée créative. Cette stratégie de communication a permis à la marque d’enregistrer, fin 2002, la meilleure note d’image ex aequo avec Mercedes en France, et de maintenir son taux de pénétration (une voiture sur cinq est une Peugeot) dans un contexte économique peu favorable.

Bibliographie

Caracalla (Jean-Paul) - L’Aventure Peugeot. Paris, Denoël, 1990.
Cauzard (Daniel), Perret (Jean), Ronin (Yves) - Le livre des marques.
Paris, Du May, Prodimarque, Style marque, 1993 (p 150-151)

Extraits de la revue de presse
Excelsior n°24. Eté 1935
Plaisir de France. Avril 1935
Plaisir de France. Mai 1938
La Publicité Française. 1947
« Journal d’Information du Personnel », Automobiles Peugeot. avril 1983
Télé 7 Jours. Novembre 1987
CB News n°359. Septembre 1994
Maison Française. Automne 1995

Peugeot
Plan du site   Flux RSS   Contacts   ©   Crédits
Ministère de la Culture     Les Arts Décoratifs 107, rue de Rivoli 75001 Paris - tél. : 01 44 55 57 50