Abraham-Salomon de Camondo, pho­to­gra­phie for­mat carte de visite, Abdullah frè­res à Péra, Constantinople, vers 1868 © Les Arts Décoratifs

Abraham-Salomon de Camondo (1781-1873)

Considéré comme le fondateur de la « dynastie » Camondo, Abraham-Salomon est né à Constantinople en 1781. Il épouse Clara Lévy en 1804 qui lui donnera un fils, Raphaël (1810-1866).

En 1832, il hérite de la banque « Isaac Camondo et Cie », fondée par son frère et la développe considérablement. De crédits en emprunts pour la Sublime Porte avec qui il entretient d’excellentes relations, il édifie une des plus importantes fortunes de Turquie.

C’est un homme moderne qui contribue à la construction de la partie européenne de Constantinople. Une rue, des immeubles, des escaliers, des bains vont porter son nom. Philanthrope actif, ouvert et généreux, il se préoccupe de l’intégration de sa communauté au sein de l’Empire Ottoman, et s’attache à la mettre sur la voie de la modernité notamment par le biais de l’éducation.

Très attaché à l’Italie, terre d’asile de sa famille à la fin du XVIIIe siècle, il soutient financièrement Victor Emmanuel II dans son œuvre de réunification. Touché par sa générosité, le roi l’anoblit en 1867 en lui donnant un titre de comte. Sujet autrichien jusqu’alors, il adopte avec toute sa famille la nationalité italienne.

En 1869, il suit ses petits-fils à Paris. C’est là qu’il meurt en 1873. Il sera enterré en grandes pompes à Istanbul dans le mausolée familial d’Haskeuy.

Plan du site   Flux RSS   Contacts   ©   Crédits
Ministère de la Culture     Les Arts Décoratifs 107, rue de Rivoli 75001 Paris - tél. : 01 44 55 57 50