Commode à rideaux

Estampille de Jean-Henri Riesener, maître en 1768
Vers 1775-1780
Chêne plaqué d’amarante, sycomore, loupe d’érable, satinés, houx, charme, aubépine, érable, épine vinette, bois de féréol, ornée de bronzes ciselés et dorés. Dessus en marbre brèche violette
Inv. CAM 120
© Les Arts Décoratifs, Paris / photo : Jean Tholance

Si vous souhaitez utiliser ce visuel, veuillez contacter la photothèque des Arts Décoratifs

Si la forme générale est celle d’une commode, sa conception, très originale, en est sensiblement différente. Au dessous de trois tiroirs en ceinture, deux rideaux à lamelles coulissent pour découvrir quatre tiroirs. Le panneau central est marqueté d’un bouquet de fleurs sur fond uni et relève encore de l’influence d’Oeben chez lequel Riesener fit son apprentissage. Les panneaux latéraux sont en marqueterie de losanges imbriqués. Les montants droits à pan coupé à chute en consoles feuillagées et les pieds gainés d’acanthe en bronze doré se rattachent au style très classique et plus personnel que Riesener développa vers 1780. Acheté en 1909 par Moïse de Camondo à l’antiquaire Wildenstein, on ignore encore tout de son origine. Sans doute s’agit-il d’une commande reçue par Riesener pour un usage spécifique.

Les Arts Décoratifs, 107, rue de Rivoli, 75001 Paris
tél. : +33 (0)1 44 55 57 50