Les familles Camondo et Cahen d’Anvers

Béatrice et Nissim de Camondo avec leur mère et leurs grands-parents Cahen d’Anvers, dans les jardins du château de Champs-sur-Marne en 1916
Paris, Les Arts Décoratifs, archives du musée Nissim de Camondo

Par son mariage en 1891 avec Irène, fille aînée de Louis et Louise Cahen d’Anvers, Moïse de Camondo pénètre dans une famille d’amateurs érudits, fins connaisseurs du XVIIIe siècle. Même si cette union fut de courte durée puisque le couple se sépara dès 1896, puis divorça en 1902, Moïse de Camondo put apprécier l’expérience de restitution de décors du XVIIIe siècle réalisée par les Cahen d’Anvers dans leur hôtel parisien, rue de Bassano.

Il a ensuite été le témoin privilégié de la restauration du château de Champs-sur-Marne, acquis par sa belle-famille en 1895. En observateur attentif, il saura tirer parti de ces enseignements qui nourriront son rêve de « reconstitution d’une demeure artistique du XVIIIe siècle ». Achevé en 1911, l’aménagement du futur musée Nissim de Camondo s’inscrit dans ce mouvement de redécouverte du XVIIIe siècle.

Les Arts Décoratifs, 107, rue de Rivoli, 75001 Paris
tél. : +33 (0)1 44 55 57 50