Le retour aux sources classiques

À travers un choix de meubles des grands ébénistes parisiens de la fin du règne de Louis XV, Vandercruse, Teuné, Montigny, Garnier, Leleu... la salle présente les premières manifestations du retour à l’Antique après le milieu du XVIIIe siècle, ou « goût grec », parallèlement à l’assagissement du rocaille, ou style Transition. Le retour vers le vocabulaire formel antique se fit souvent à travers des modèles du règne de Louis XIV, toujours perçus comme représentatifs du grand goût. Des bronzes d’applique de la fin du XVIIe ou du début du XVIIIe siècle, issus des ateliers de Boulle et de Cressent, furent alors remis à la mode et réutilisés. La salle joue sur le contraste frappant entre des pièces contemporaines, des années 1760 principalement, qui suivent des esthétiques éloignées : rocaille symétrisé assagi d’une part – grand secrétaire à cylindre de Teuné – goût grec ou antique de l’autre – le biscuit Pygmalion d’après Falconet dont le marbre fut loué au salon de 1763 par Diderot. Des pièces d’orfèvrerie et de porcelaine de Sèvres précisément datées complètent la présentation.

Les Arts Décoratifs, 107, rue de Rivoli, 75001 Paris
tél. : +33 (0)1 44 55 57 50