Candélabre « Minerve »

France, premier Empire (1804-1814)
Bronze patiné, bronze doré
Legs Maurice Darlu, 1929
Inv. 27446 A
© Les Arts Décoratifs / photo : Jean Tholance

Si vous souhaitez utiliser ce visuel, veuillez contacter la photothèque des Arts Décoratifs

Le goût du faste est aussi ce qui inspire la conception des accessoires du décor, comme les pendules, lustres, bras de lumière ou candélabres. Ici, sur des socles en forme d’autel, ce sont les figures de Mars et Vénus, réalisés en bronze à patine noire, qui portent des candélabres dorés.

L’inspiration est comparable pour les ornements du mobilier, en bronze ou en bois sculpté. La dorure est brillante, plus souvent mate, et la ciselure précise. La désaffection pour la marqueterie, qui par ailleurs avait l’inconvénient d’être très coûteuse, leur donne un rôle particulièrement important : animer les grandes surfaces d’acajou, mais aussi tenir un discours à travers les figures et les symboles. Le répertoire de ces bronzes d’applique est presque infini : il utilise des attributs guerriers comme le glaive et le casque, des figures ailées, des personnages de la mythologie gréco-romaine, des lions, des dauphins, des cygnes, ou encore des abeilles, l’emblème de l’empereur.

Les Arts Décoratifs, 107, rue de Rivoli, 75001 Paris
tél. : +33 (0)1 44 55 57 50