En créant une émulation internationale, les organisateurs des Expositions universelles ont favorisé la production de « chefs-d’œuvre » par lesquels les fabricants tentaient d’obtenir une médaille d’or. Les prouesses techniques, les recherches d’originalité plastique ont laissé des témoignages surprenants : Surtout des Tuileries pour Napoléon III par Christofle, Cabinet et Bibliothèque par Henri Fourdinois, Cabinet par Pierre Manguin, architecte du célèbre hôtel de la Païva, pendule et vases par Ferdinand Barbedienne, la Nef que l’impératrice Eugénie a offerte à Ferdinand de Lesseps à l’occasion de l’ouverture du canal de Suez par les orfèvres Fannière, l’un des premiers vase d’Emile Gallé, etc.

Les Arts Décoratifs, 107, rue de Rivoli, 75001 Paris
tél. : +33 (0)1 44 55 57 50