Plat au faisan

Félix Henri Bracquemond (1833-1914), graveur
François-Eugène Rousseau (1827-1891), éditeur
Manufacture Lebeuf Milliet & Cie
Creil Montereau, 1866
Faïence
Don de François-Eugène Rousseau, avant 1874
Inv. UC 1041
© Les Arts Décoratifs, Paris / photo : Jean Tholance

Si vous souhaitez utiliser ce visuel, veuillez contacter la photothèque des Arts Décoratifs

Le dessinateur, peintre et graveur Félix Bracquemond est l’un des premiers artistes français à collectionner, à étudier et à diffuser les estampes japonaises, dont s’inspirent également les peintres impressionnistes. Ces estampes sont la source iconographique du Service Rousseau, du nom du marchand de faïence qui l’a commandé à Bracquemond. Présenté à l’Exposition Universelle de 1867, ce service connaît un tel succès qu’il reste emblématique du japonisme qui se développe alors en France. C’est l’un des plus beaux exemples de transposition et d’adaptation d’estampes japonaises sur des formes européennes. Chaque pièce du service est ornée d’un motif différent. Le décor associe des oiseaux, des poissons et des crustacés en laissant toujours une place aux plantes et aux insectes. Bracquemond reprend en fait le regard particulier que le Japon pose sur la nature et utilise les mises en page de la faune et de la flore de deux grands maîtres de l’estampe japonaise, Hiroshige et Hokusai. Il participe ainsi au renouvellement de la céramique française et ouvre la voie à des générations de céramistes qui s’inspirent du Japon pour les décors et les formes de leurs œuvres.

Les Arts Décoratifs, 107, rue de Rivoli, 75001 Paris
tél. : +33 (0)1 44 55 57 50