Fauteuil « curule »

Attribué à Jacob Frères
Paris, Directoire (1795-1799)
Acajou
Dépôt collection du Mobilier national, 1927
Inv. MOB NAT GME 5257
© Les Arts Décoratifs / photo : Jean Tholance

Si vous souhaitez utiliser ce visuel, veuillez contacter la photothèque des Arts Décoratifs

Le goût pour le mobilier d’inspiration antique, qui est né dans les années 1780, n’a cessé de se répandre ensuite partout en Europe. En France, la période révolutionnaire a interrompu la production de meubles, mais avec le Directoire les commandes reprennent, auprès d’ébénistes qui sont souvent les mêmes que sous l’Ancien Régime. La nouvelle société qui s’est constituée s’enrichit tout en aspirant à une simplicité idéale, qu’elle applique au vêtement comme à la décoration. Dans les intérieurs, le vocabulaire ornemental peut être pompéien, égyptien ou étrusque, il est surtout le signe d’une aspiration à des valeurs esthétiques nouvelles, dans un monde qu’on veut nouveau lui aussi.

Les fauteuils curules font partie des meubles caractéristiques de cette époque. Celui-ci, réalisé en acajou, a été attribué aux Frères Jacob, les continuateurs de la lignée familiale et de son savoir-faire. Autre meuble typique de l’Empire : l’athénienne, sorte de trépied dont on peut faire des lavabos, des jardinières ou des brûle-parfums.

Les Arts Décoratifs, 107, rue de Rivoli, 75001 Paris
tél. : +33 (0)1 44 55 57 50