Pièce centrale du surtout de cent couverts : « La France distribuant des couronnes de gloire »

Pièce centrale du surtout de cent couverts : « La France distribuant des couronnes de gloire »

Manufacture Christofle, Paris, 1852-1858
François Gilbert (1816-1891),
Georges Diebolt (1816-1861),
Pierre-Louis Rouillard (1820-1881), sculpteurs
Bronze galvanique et bronze argenté
H. 100 ; L. 292 ; l. 105 cm
Don Paul Christofle et Henri Bouilhet, 1891
Inv. 7023 A
© Les Arts Décoratifs

Si vous souhaitez utiliser ce visuel, veuillez contacter la photothèque des Arts Décoratifs

Écoutez le commentaire audio de cette œuvre

Le surtout des Cent-Couverts est commandé en 1852 par le Prince-Président Louis Napoléon Bonaparte, futur empereur Napoléon III et neveu de Napoléon Ier, pour les prestigieuses réceptions des Tuileries.

Destiné à une table de 30 mètres de long prévue pour cent convives, l’ensemble du surtout comporte quinze pièces monumentales exécutées en galvanoplastie, le Prince-Président ayant justifié son choix en rappelant que la plupart des grands surtouts en métaux précieux ont été fondus dans le passé pour financer les guerres.

L’histoire faillit lui donner tort : en 1871, lors de la Commune, le surtout brûle dans l’incendie du palais des Tuileries. Henri Bouilhet, vice-président de la manufacture Christofle, le sauve des cendres et le donne au musée des Arts décoratifs. Les parties rugueuses et les cloques que l’on voit aujourd’hui sur les pièces témoignent de la violence de l’incendie.

Les Arts Décoratifs, 107, rue de Rivoli, 75001 Paris
tél. : +33 (0)1 44 55 57 50