Au milieu du XIXe siècle, la volonté de régénérer les arts décoratifs incite les artistes à s’inspirer des styles du passé, de l’Antiquité à la fin du XVIIIe siècle, et à regarder vers des horizons lointains comme le Moyen-Orient. Ils en extraient des formes et des ornements qu’ils interprètent pour créer des œuvres nouvelles. Ce mélange de sources diverses, que l’on appelle l’éclectisme, irrigue toute la seconde moitié du XIXe siècle. Il se développe dans le climat d’émulation des Expositions universelles qui pousse tous les pays à inventer de nouveaux procédés industriels de création.

Les Arts Décoratifs, 107, rue de Rivoli, 75001 Paris
tél. : +33 (0)1 44 55 57 50