Chaise « Nagasaki »

Mathieu Matégot (1910-2001)
France, vers 1950
Tôle perforée et tube d’acier laqués
Dépôt Fonds national d’art contemporain, 1985
Inv. FNAC 2768
© ADAGP, Paris / photo : Laurent Sully Jaulmes pour Les Arts Décoratifs

Si vous souhaitez utiliser ce visuel, veuillez contacter la photothèque des Arts Décoratifs

Mathieu Matégot découvre le travail de la tôle perforée lors de sa captivité en Allemagne. Il conçoit alors des objets en tôle perforé qu’il nomme « rigitulle ». Réalisés dans une usine de vingt ouvriers ils sont pourtant faits de manière artisanale. La chaise « Nagasaki », présentée pour la première fois au Salon des Artistes Décorateurs de 1954, est au départ à trois pieds puis connaît plusieurs versions : à quatre pieds, bicolore, assise en rotin, version fauteuil. La légèreté et le jeu graphique du dossier et de l’assise cintrée ont fait son succès.

Les Arts Décoratifs, 107, rue de Rivoli, 75001 Paris
tél. : +33 (0)1 44 55 57 50