Le moulin à musique en fer blanc lithographié, jouet dit « de bazar », est très populaire et bon marché dans les années 1920-1930. À chaque tour de manivelle, l’enfant s’amuse à jouer de la musique. Le jeu est encore plus drôle lorsqu’il tourne la manivelle de plus en plus vite. Décorés de saynètes enfantines, des fables de La Fontaine ou des contes de Perrault, ces moulins sont aussi l’occasion de représenter les styles et les tendances des différentes époques : les loisirs (tennis, badminton...), les transports (bateau, avion, montgolfière), la musique (le jazzband), le cirque. En France, les établissements Camelin et Haricot sont les grands producteurs de ces jouets des années 1910 aux années 1960.

Détrônées par le plastique, la mousse ou le tissu, les boîtes à musique prennent alors d’autres formes. Dans les années 1960-1970, Fisher-Price, Chicco ou Berchet produisent le carillon à suspendre et toutes sortes d’animaux mobiles ainsi que des tableaux d’éveil à placer dans le lit ou le parc. De nouvelles mélodies viennent ainsi bercer le sommeil de l’enfant.

Les Arts Décoratifs, 107, rue de Rivoli, 75001 Paris
tél. : +33 (0)1 44 55 57 50