Restauration d’un paravent Coromandel

Dans le cadre de l’exposition « Christian Dior, couturier du rêve », la section « Tour du monde » présente les sources d’inspiration des divers créateurs de la Maison Dior à travers le monde. L’inspiration chinoise est évoquée par une paire de grands vases en porcelaine et un grand paravent en laque dite de Coromandel (inv. 37688). Ce qualificatif vient du nom du port situé sur la côte Est de l’Inde par lequel transitaient les marchandises chinoises exportées en Europe.

Ce paravent composé de 12 panneaux ou feuilles est entièrement décoré sur les deux faces de laque chinoise selon la technique kuan cai (款彩) laque coupé et coloré, qui consiste à recouvrir le support de bois d’une épaisse couche de préparation, puis de plusieurs couches de laque. La surface est ensuite gravée plus ou moins en profondeur de façon à faire réapparaître l’enduit de préparation. Les fonds des parties gravées ont ensuite été peints à la détrempe et partiellement dorés. La polychromie de ce paravent est très subtile avec des aplats de couleurs opaques, des effets de transparence et des superpositions.

Importés par les diverses Compagnies des Indes orientales (hollandaise, anglaise et française), ces objets en laque de Coromandel connaissent un très grand succès dans les cours européennes aux XVIIe et XVIIIe siècles et illustrent le goût pour la « chinoiserie ». Ils sont parfois découpés par les marchands merciers pour orner les façades de meubles réalisés par les ébénistes. Dans la seconde moitié du XIXe siècle, les collectionneurs de la haute bourgeoisie ou de l’élite financière et industrielle achètent de nouveau ce type de paravents qui apportent une touche d’exotisme aux intérieurs somptueux en rappelant le goût pour le XVIIIe siècle et la « chinoiserie ».

L’état de conservation du paravent ne permettait pas de l’exposer. Il présentait des altérations d’ordre structurel, le bois était fendu en plusieurs endroits et les fissures du revêtement de laque révélaient des ouvertures de joints au niveau des assemblages. Les arêtes des feuilles présentaient d’importants arrachements et cassures avec manques ; les surfaces étaient encrassées ; le revêtement était couvert d’une couche de crasse grisâtre avec de nombreuses fissures, des soulèvements et des lacunes de la couche de laque. Le paravent avait été remanié et présentait d’anciennes restaurations dont de nombreux repeints largement débordants qui étaient visibles aussi bien sur la laque de fond que dans les décors.

Qu’il s’agisse de question de conservation matérielle ou de lisibilité de l’œuvre, le paravent nécessitait un important travail de restauration fondamentale qui a été confié à Anne Jacquin, spécialisée en conservation-restauration de mobilier d’art, objet et mobilier en laque.

Après avoir procédé à la consolidation de la structure (photos 4 ; photo 5) et au refixage de la polychromie, un décrassage minutieux de toute la surface a pu être réalisé (photo 2 : fleurs en cours de nettoyage ; photo 3 : canards partiellement dégagés). Les repeints ont ensuite été dégagés lorsque cela était possible (photo 1 ; photo 6 : après dégagement des repeints ; photo 7 : avant retouche), les lacunes rebouchées à l’aide de mastic à base de cires et de résine. Enfin, la réintégration chromatique a été réalisée selon les zones à l’aide de pigments dans la résine mastic, de pigments broyés dans la résine aldéhyde, d’aquarelle ou encore de gouache.

Grâce à cette importante restauration réalisée avec le financement exceptionnel de la Maison Dior, ce paravent a pu être installé dans l’exposition « Christian Dior, couturier du rêve » pour le plus grand plaisir du public et rejoindra les galeries permanentes du musée à l’issue de l’exposition.

Béatrice Quette, chargée des collections asiatiques
Anne Jacquin, restauratrice spécialisée en conservation-restauration de mobilier d’art, objet et mobilier en laque
Florence Bertin, responsable du service de la conservation préventive et de la restauration

Les Arts Décoratifs, 107, rue de Rivoli, 75001 Paris
tél. : +33 (0)1 44 55 57 50