Pierre Chareau, est l’un des plus éminents architectes et décorateurs français de l’entre-deux-guerres et l’une des figures emblématiques du mouvement moderne Français de la période Art déco.

Le créateur débute sa carrière au sein de la firme britannique Waring & Gillow, spécialisée dans la fabrication de meubles Arts & Crafts et de style où il officie comme dessinateur calqueur jusqu’en avril 1914. Ce n’est qu’après la première guerre mondiale en 1919 que le créateur se lance à son compte et ouvre son propre atelier de création de mobilier installé au 54, rue Nollet, à Paris. Il y ajoute en 1924, un magasin appelé La Boutique, installé 3, rue du Cherche-Midi à Paris.

Son œuvre majeure est la Maison de verre (1928-1931) réalisée pour le Docteur Dalsace qui résume à elle seule les principes de son œuvre : l’invention formelle associée aux plus beaux matériaux ainsi que des espaces et des meubles transformables conçus par les meilleurs artisans. Son œuvre reflète profondément son goût pour les avant-gardes artistiques telles que le cubisme, puis le mouvement hollandais De Stijl. On observe ainsi l’intégration de nombreuses œuvres d’artistes dans ses aménagements tout au long de sa carrière comme c’est le cas pour celles du peintre Jean Lurçat (qui conçoit pour lui des tapis, tapisseries ou des paravents) ou du sculpteur Jacques Lipchitz.

Sa dernière réalisation est une maison atelier conçu pour le peintre américain Robert Motherwell en 1947 et la Maison « pièce-unique » pour son propre usage lors de son exil aux États-Unis (1940 à 1950).

Pierre Chareau devant la Maison pièce-unique du peintre Robert Motherwell, 1947-1950
Tirage photographique original, Fonds Pierre Chareau, Musée des Arts Décoratifs
© DR
Les Arts Décoratifs, 107, rue de Rivoli, 75001 Paris
tél. : +33 (0)1 44 55 57 50