La majorité des collectionneurs ayant développé et enrichi le fonds du musée se sont naturellement beaucoup intéressé à l’histoire de la verrerie française.

Si le musée ne put acquérir dans sa totalité l’extraordinaire collection de Mme Livon-Daime qui fut exposée en 1922, puis dispersée en trois ventes en 1922 et 1923, un grand nombre d’achats et de dons, représentant surtout la production nationale, sont alors réalisés. Un premier groupe de verres à boire français du XVIIIe siècle entre, ainsi que de nombreuses pièces de forme et pièces décorées typiquement françaises et Mme Koenigwerther–King donne l’ensemble de flacons qu’elle achète à la vente Livon-Daime.

En 1997, Le legs de Roger-Armand Weigert, conservateur à la Bibliothèque Nationale, vient compléter cet ensemble de verres à boire mais aussi, avec des verres filés dits de Nevers, le legs exceptionnel de Mme Bougenaux entré en 1961. Elle fut la grande collectionneuse, au milieu du XXe siècle, de cette originalité française des XVIIe et XVIIIe siècles : les figurines en verre modelées à la flamme d’une lampe à huile sur un support métallique.

Enfin, François Carnot, qui fut président de l’Union centrale de 1910 à sa mort en 1960, donne tout au long de sa vie de nombreux verres, principalement français mais aussi espagnols et chinois. Rappelons aussi que la seule grande rétrospective de l’histoire du verre français, l’exposition « L’Art du verre », eut lieu sous sa présidence en 1951.

Les Arts Décoratifs, 107, rue de Rivoli, 75001 Paris
tél. : +33 (0)1 44 55 57 50