En France, dans les années 1990, le verre redevient à la mode grâce à l’architecture avec les projets phares comme la pyramide du Louvre de I.M. Pei, inaugurée en 1989, et les vitraux de Conques par Pierre Soulages, finalisés en 1994.

Parallèlement à une nouvelle ouverture des pôles traditionnels comme Murano ou les cristalleries de prestige, les univers du verre artisanal de création de multiplient, souvent autour de cursus verriers dans des écoles d’art et de design comme à Amsterdam, Prague, Londres et aux Etats-Unis.

Les échanges internationaux sont alors fréquents entre la France et le reste du monde, le marché de la verrerie d’art est très actif à Paris comme en province, les expositions nombreuses et les verriers français présents aussi bien aux Etats-Unis qu’au Japon, en Pologne et en Tchécoslovaquie grâce aux échanges du musée des arts décoratifs avec le musée national à Varsovie ou le musée des Arts décoratifs de Prague.

En 1989, la révolution de Velours redonne accès au cœur de l’Europe et l’exposition Verres de Bohême permet aux Français de découvrir non seulement l’histoire, mais aussi la brillante et unique actualité du verre en Tchécoslovaquie. Deux des plus grands créateurs du XXe siècle, Libensky et Brychtova, marquent alors la nouvelle série de dons d’artistes qui enrichissent la collection.

Les Arts Décoratifs, 107, rue de Rivoli, 75001 Paris
tél. : +33 (0)1 44 55 57 50