Cette pièce de dimensions réduites est une sorte d’antichambre qui introduit aux appartements privés de la marquise Païva. Elle y recevait ses fournisseurs qui venaient noter ses commandes, recueillir ses observations sur les maquettes préparatoires et livrer leur production achevée. De nombreux corps de métiers défilaient là, joaillers, orfèvres, soyeux lyonnais, modistes, tailleurs et dentelières etc.

Le luxueux plafond dit bien la destination de la pièce. Faustin Besson y a peint la « Femme entourée d’enfants » : une divinité allongée dans les nuées, parée de perles, laisse venir à elle des putti lui apportant des roses. Le style Louis XVI adopté par l’artiste contraste avec l’esprit Renaissance des voussures, où des griffons en grisaille présentent un cadre orné d’un vase avec un tournesol et deux tulipes. La seule pièce de mobilier que nous connaissions pour ce salon est un cabinet secrétaire d’ébène ou de bois noirci de style Henri II, dont les vantaux de porte étaient richement sculptés de personnages mythologiques.

Le salon des fournisseurs ouvre sur un passage plus étroit abritant un « cabinet des Archives » (disparu) qui contenait probablement les factures et pièces notariales de la marquise.

Les Arts Décoratifs, 107, rue de Rivoli, 75001 Paris
tél. : +33 (0)1 44 55 57 50