Les épingles à cravate de la collection Nissim de Camondo

La collection Nissim de Camondo comprend cinquante-cinq épingles de cravate. Elle fut donnée au Musée des Arts Décoratifs en 1933 par le comte Moïse de Camondo (1860-1935) en souvenir de son père, le banquier Nissim de Camondo. Cette collection d’épingles réunie de 1870 à 1889, provient principalement de la célèbre maison de bijouterie et de joaillerie créée en 1858 par Frédéric Boucheron. Certaines furent achetées par le collectionneur ou sa famille. La plus grande partie lui fut donnée par la comtesse de Lancey. L’ensemble de la collection est d’une qualité exceptionnelle, tant par les sujets que par les matières et les techniques utilisées. Certaines de ces figurines d’environ deux centimètres regroupent près d’une dizaine de pierres fines de couleurs différentes : sardoine, jaspe sanguin, opale, améthyste, jaspe rouge et jaune... La cornaline et la pierre de lune sont taillées en intaille ou en camée ajouré. Les perles baroques deviennent des personnages fantastiques. Le règne minéral reproduit ainsi le règne animal dans un bestiaire miniature émouvant de vie : caniche, sanglier, aigle, souris, scarabée, abeille... La série d’épingles en acier reproduisant des clowns ou des animaux est l’œuvre du ciseleur Louis Rault.

Les Arts Décoratifs, 107, rue de Rivoli, 75001 Paris
tél. : +33 (0)1 44 55 57 50