Isucher Ber Frydman, le père de la donatrice, était un ingénieur chimiste spécialisé dans les polymères. Il fonda en 1950, dans l’Hôtel de Retz, la société de jouets en plastique Fryd qui fut, jusqu’en 1985, l’un des plus importants fournisseurs du secteur. Les jouets Fryd luttaient contre la concentration des ventes autour de Noël grâce à des jouets en plastique bon marché : yoyo, scoubidou, hula hoop, ou biberon magique dont le liquide imitant le lait disparait en l’inclinant vers une poupée. Dans les années 1990, Jacqueline Frydman transforma une partie des ateliers de la société disparue en espace d’exposition.

Les deux œuvres de Sarkis rendent hommage à Monsieur Frydman et aux jouets qu’il a fabriqués, en réunissant dans deux boîtes un grand nombre de jouets Fryd surmontés, dans un cas, d’une inscription en néon rose « trésors de la mémoire », et dans l’autre de la même inscription, cette fois en yiddish. Elles ont été réalisées à l’occasion d’un projet destiné aux enfants, « Ateliers comme exposition », dans les anciens lieux de production. Les créations de Sarkis, fasciné par les couleurs des jouets en plastique Fryd, ponctuaient les différents ateliers proposés aux enfants, créant ainsi le lien avec le passé des lieux.

Anne Monier

Les Arts Décoratifs, 107, rue de Rivoli, 75001 Paris
tél. : +33 (0)1 44 55 57 50