Guillaume Benneman (?- 1811, maître en 1785)
Estampille de Benneman (au-dessous d’une des traverses latérales)
Marque au feu : C et G (adossés, couronnés)
Bâti : conifère et chêne ; placage : acajou moucheté ; bronze doré, cuir. _ H. 0,76 ; L. 1,145 ; P. 0,60
Don de M. André Jacquart en souvenir de son frère Pierre Jacquart.
Inv. 2009.87.4

Cette table à jeux fait partie d’un ensemble de onze pièces datant toutes du XVIIIe siècle, meubles d’ébénisterie et de menuiserie, objets d’ameublement, données au musée des Arts décoratifs par M. André Jacquart. Soulignée de fines moulures, cette table est d’une grande élégance. Elle ouvre de façon opposée par deux longs tiroirs permettant de ranger jetons et cornets de jeux tandis que son dessus se retire complètement afin de dégager le plateau de jeu. Une petite paire de bras de lumière amovible en bronze doré permet d’assurer l’éclairage de la partie. Succédant à Jean-Henri Riesener comme fournisseur attitré du garde-meuble royal à partir de 1786, Benneman est surtout connu pour les meubles fastueux qu’il exécuta sous la direction d’Hauré pour les maisons royales. D’une grande sobriété, estampillée de l’ébéniste, cette table à jeux porte aussi la marque au feu du contrôle général dont les bureaux étaient installés dans l’hôtel de Coigny. Elle permet d’illustrer la production plus courante faite par l’ébéniste au sein de l’administration royale.

Anne Forray-Carlier

Les Arts Décoratifs, 107, rue de Rivoli, 75001 Paris
tél. : +33 (0)1 44 55 57 50