Dans le domaine du luminaire la nouvelle génération tourne délibérément le dos à l’esprit classique des années 30-40. Quelques maisons d’édition se spécialisent dans ce domaine : Pierre Disderot, Luminalite, Robert Mathieu… Un des plus fameux, Pierre Disderot, s’adjoint la collaboration de nombreux créateurs : Alain Richard, Pierre Guariche, Bernard Durussel, Roger Fatus, Michel Mortier. Luminalite, pour qui travaillent Jacques Biny et Michel Buffet, s’intéresse particulièrement au système de réflexion par des feuilles de métal. La spécialisation des fonctions est de mise : lampe pour le bureau, la télévision, le chevet. Plus que tout, on aime l’éclairage d’ambiance et la diffusion de la lumière devient un des principaux axes de recherche. L’autre préoccupation majeure des créateurs sera la mobilité : luminaires de Serge Mouille avec plusieurs bras articulés, systèmes de double balancier de Pierre Guariche, luminaires mobiles de Robert Mathieu... Disderot achète vers 1952-1953 le brevet Rotaflex, système de fabrication à partir de fils d’acétate de cellulose collés. L’ARP et André Simard vont donner des modèles pour ce matériau translucide et coloré.

Les Arts Décoratifs, 107, rue de Rivoli, 75001 Paris
tél. : +33 (0)1 44 55 57 50