Le département des jouets accueille une exposition singulière, qui se distingue des thématiques habituellement abordées, consacrées aux différents types de jouets. Dans Une histoire, encore ! 50 ans de création à l’école des loisirs, jouets et livres sont naturellement présents, mais l’accent est mis sur les œuvres d’art. La volonté de l’école des loisirs d’éditer des livres voués à durer et à devenir des classiques fait écho à celle du département des jouets de s’adresser aux enfants d’aujourd’hui, mais également à tous les adultes qui ont gardé une âme d’enfants.

L’origine de l’école des loisirs remonte à 1965, lorsque les fondateurs, Jean Fabre, Jean Delas et Arthur Hubschmid, œuvrant à l’époque pour les Editions de l’Ecole, imaginent des ouvrages illustrés, afin qu’ils soient plus attrayants pour les jeunes découvrant la lecture. Les images occupent alors une place primordiale, faisant preuve de puissance narrative au même titre que le texte. En palliant les limites des manuels scolaires de l’époque grâce à des méthodes visuelles plus ludiques et pédagogiques, ces livres ont ainsi pour but d’éveiller l’enfant à la littérature de façon intuitive. Ils connaissent très vite un essor en France à la fin des années 1970 et face à ce succès, l’école des loisirs décide d’étendre ses collections à un public plus large, en créant également des collections pour les adolescents et les jeunes adultes.

L’exposition s’ouvre sur une vitrine consacrée aux auteurs de la petite enfance dans laquelle quatre illustratrices dévoilent leurs univers créatifs, à travers des petites saynètes mettant en scène leurs personnages respectifs : Stephanie Blake avec Simon, alias Superlapin, Jeanne Ashbé avec la petite araignée de Fil à fil, Kimiko avec Croque bisous ou encore Dorothée de Monfreid avec Achille, son petit crocodile.

Illustration tirée de l’album « L’Afrique de Zigomar »
© Philippe Corentin

Le parcours se poursuit avec un espace investi par Tomi Ungerer, une installation originale, mobile et animée qui invite le visiteur à découvrir de façon ludique ses célèbres Trois brigands. Des jouets de sa propre conception, conservés au Musée Tomi Ungerer, centre international de l’illustration de Strasbourg, sont également exposés pour l’occasion. Afin que les visiteurs, et plus particulièrement les enfants, puissent s’amuser et participer pleinement au jeu de la scénographie, Claude Ponti a créé une véritable machine interactive, étonnante et stimulante autour de son personnage phare Blaise le poussin masqué. De leur côté, Nadja et Grégoire Solotareff ont reconstitué leur propre atelier. Chacun peut ainsi s’imprégner de l’ambiance de travail de celui-ci et être initié au processus créatif de ces artistes-illustrateurs.

Une vitrine met en lumière les dessins inédits de jouets d’enfance réalisés par huit artistes dont Soledad Bravi, Matthieu Maudet et Michel Gay, un cheval à bascule, une panthère noire en peluche ou encore un chalet en bois Jeujura. Certains de ces illustrateurs exposent leur propre jouet : Philippe Dumas, le petit train fabriqué par son père lorsqu’il était enfant, Audrey Poussier, son lapin rose de petite fille. D’autres sont montrés aux côtés d’une sélection de jouets de la collection du musée des Arts décoratifs.

Enfin, l’exposition s’achève avec la présentation successive de trois carrousels où défilent les personnages comme Annie du lac ou Poka & Mine, de Kitty Crowther. Une seconde vitrine, aménagée par Rascal, réunit de façon chronologique et graphique des romans de l’école des loisirs, parmi les plus célèbres.

À travers ce parcours, le visiteur peut également profiter de plusieurs coins lecture où sont mis à disposition des albums illustrés en libre accès. Tandis que les jeunes lecteurs les découvrent pour la première fois, les adultes nostalgiques se replongent avec émotion dans l’univers de leur enfance. Une soixantaine de dessins originaux, des affiches anciennes puisées au cœur des archives du musée, ainsi que deux fresques de Philippe Dumas et de Chen Jiang Hong, ornent les murs de la galerie des jouets.

Cette exposition révèle l’inventivité, la qualité et l’intemporalité de cette incroyable production littéraire qui ne cesse d’éveiller l’intérêt des lecteurs, les plus petits comme les plus grands. Elle permet au visiteur de retrouver les auteurs qu’il apprécie dans un contexte créatif nouveau, passant du format du livre à celui de pièces en trois dimensions.

1 COMMENTAIRE
  • Exposition 50 ans Ecole des loisirs
    18 mai 22:41, par DE LIBERO angélique

    Bonjour, Quelle superbe idée cette exposition ! J’adore cette maison d’édition, que d’outils pour moi en tant qu’éducatrice de jeunes enfants , animatrice d’un RAM ..... mais que c’est loin Paris, y a-t-il un projet de rendre cette exposition itinérante sur la France ? Ce serait merveilleux !!! angélique de libero

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Les Arts Décoratifs, 107, rue de Rivoli, 75001 Paris
tél. : +33 (0)1 44 55 57 50