Une histoire, encore ! 50 ans de création à l’école des loisirs

du 1er octobre 2015 au 22 mai 2016

Afin de célébrer le 50e anniversaire de l’école des loisirs, acteur majeur de la littérature jeunesse, le musée des Arts décoratifs présente Une histoire, encore ! 50 ans de création à l’école des loisirs.

Ce projet, unique et étonnant, est une carte blanche donnée à l’éditeur et à ses auteurs-illustrateurs les plus emblématiques, tels que Tomi Ungerer, Claude Ponti, Kitty Crowther, Rascal, Grégoire Solotareff ou encore Nadja. À travers l’exposition, des créations en volume ludiques et surprenantes, réalisées spécialement pour l’occasion, ainsi que des dessins originaux et des manuscrits, révèlent tout un pan de la création graphique contemporaine tournée vers l’enfance. Un demi-siècle d’histoires imagées, à la fois drôles et cocasses, riches et audacieuses, est ainsi mis en lumière dans une scénographie signée Constance Guisset.

Téléchargez le dépliant de l’exposition « Une histoire, encore ! »
Document à télécharger recto / verso
PDF - 726.3 ko

Hashtag : #UneHistoireEncore

Commissariat
• Anne MONIER, conservatrice au département des jouets

Scénographie
• Constance GUISSET

Exposition réalisée avec le soutien de :

Présentation

Le département des jouets accueille une exposition singulière, qui se distingue des thématiques habituellement abordées, consacrées aux différents types de jouets. Dans Une histoire, encore ! 50 ans de création à l’école des loisirs, jouets et livres sont naturellement présents, mais l’accent est mis sur les œuvres d’art. La volonté de l’école des loisirs d’éditer des livres voués à durer et à devenir des classiques fait écho à celle du département des jouets de s’adresser aux enfants d’aujourd’hui, mais également à tous les adultes qui ont gardé une âme d’enfants.

L’origine de l’école des loisirs remonte à 1965, lorsque les fondateurs, Jean Fabre, Jean Delas et Arthur Hubschmid, œuvrant à l’époque pour les Editions de l’Ecole, imaginent des ouvrages illustrés, afin qu’ils soient plus attrayants pour les jeunes découvrant la lecture. Les images occupent alors une place primordiale, faisant preuve de puissance narrative au même titre que le texte. En palliant les limites des manuels scolaires de l’époque grâce à des méthodes visuelles plus ludiques et pédagogiques, ces livres ont ainsi pour but d’éveiller l’enfant à la littérature de façon intuitive. Ils connaissent très vite un essor en France à la fin des années 1970 et face à ce succès, l’école des loisirs décide d’étendre ses collections à un public plus large, en créant également des collections pour les adolescents et les jeunes adultes.

L’exposition s’ouvre sur une vitrine consacrée aux auteurs de la petite enfance dans laquelle quatre illustratrices dévoilent leurs univers créatifs, à travers des petites saynètes mettant en scène leurs personnages respectifs : Stephanie Blake avec Simon, alias Superlapin, Jeanne Ashbé avec la petite araignée de Fil à fil, Kimiko avec Croque bisous ou encore Dorothée de Monfreid avec Achille, son petit crocodile.

Illustration tirée de l’album « L’Afrique de Zigomar »
© Philippe Corentin

Le parcours se poursuit avec un espace investi par Tomi Ungerer, une installation originale, mobile et animée qui invite le visiteur à découvrir de façon ludique ses célèbres Trois brigands. Des jouets de sa propre conception, conservés au Musée Tomi Ungerer, centre international de l’illustration de Strasbourg, sont également exposés pour l’occasion. Afin que les visiteurs, et plus particulièrement les enfants, puissent s’amuser et participer pleinement au jeu de la scénographie, Claude Ponti a créé une véritable machine interactive, étonnante et stimulante autour de son personnage phare Blaise le poussin masqué. De leur côté, Nadja et Grégoire Solotareff ont reconstitué leur propre atelier. Chacun peut ainsi s’imprégner de l’ambiance de travail de celui-ci et être initié au processus créatif de ces artistes-illustrateurs.

Une vitrine met en lumière les dessins inédits de jouets d’enfance réalisés par huit artistes dont Soledad Bravi, Matthieu Maudet et Michel Gay, un cheval à bascule, une panthère noire en peluche ou encore un chalet en bois Jeujura. Certains de ces illustrateurs exposent leur propre jouet : Philippe Dumas, le petit train fabriqué par son père lorsqu’il était enfant, Audrey Poussier, son lapin rose de petite fille. D’autres sont montrés aux côtés d’une sélection de jouets de la collection du musée des Arts décoratifs.

Enfin, l’exposition s’achève avec la présentation successive de trois carrousels où défilent les personnages comme Annie du lac ou Poka & Mine, de Kitty Crowther. Une seconde vitrine, aménagée par Rascal, réunit de façon chronologique et graphique des romans de l’école des loisirs, parmi les plus célèbres.

À travers ce parcours, le visiteur peut également profiter de plusieurs coins lecture où sont mis à disposition des albums illustrés en libre accès. Tandis que les jeunes lecteurs les découvrent pour la première fois, les adultes nostalgiques se replongent avec émotion dans l’univers de leur enfance. Une soixantaine de dessins originaux, des affiches anciennes puisées au cœur des archives du musée, ainsi que deux fresques de Philippe Dumas et de Chen Jiang Hong, ornent les murs de la galerie des jouets.

Cette exposition révèle l’inventivité, la qualité et l’intemporalité de cette incroyable production littéraire qui ne cesse d’éveiller l’intérêt des lecteurs, les plus petits comme les plus grands. Elle permet au visiteur de retrouver les auteurs qu’il apprécie dans un contexte créatif nouveau, passant du format du livre à celui de pièces en trois dimensions.

Quelques auteurs

Claude Ponti

Blaise
© Claude Ponti

Claude Ponti, né à Lunéville en 1948, s’installe à Paris en 1969. Il étudie le dessin, la peinture, la gravure, tout en exerçant différents métiers, puis se met à dessiner pour la presse et à exposer ses œuvres. Dans les années 1970, il fut directeur artistique de l’Imagerie d’Épinal pendant deux ans.

En 1986, il crée son premier livre pour enfants, L’album d’Adèle, pour la naissance de sa fille. C’est le premier d’une longue série de publications couronnées de succès. Depuis 1990, il a publié à l’école des loisirs plus de soixante-dix ouvrages, pour tous les âges. En 2009, il créé avec d’autres artistes Le Muz, un musée en ligne d’œuvres réalisées par des enfants.

L’univers de Claude Ponti est rempli de personnages fantasques vivant des situations incroyables, notamment ses célèbres poussins. Certains de ses albums sont consacrés aux aventures des poussins, dans d’autres, ils servent d’éléments perturbateurs en marge de l’histoire. Blaise le poussin masqué, même s’il est le plus remarquable avec son masque rouge grimaçant, n’est pas le chef. Blaise est le poussin qui enfile le masque, et entraîne le reste des poussins dans une nouvelle histoire. Chaque poussin peut devenir Blaise.

Pour la galerie des jouets, Claude Ponti propose une véritable machine abracadabrante permettant de jouer avec Blaise et les poussins.

Installation conçue et réalisée par le Studio Constance Guisset sur une idée originale de Claude Ponti.

Kitty Crowther

Poka & Mine, « Au musée », 2006
© Kitty Crowther

Née à Bruxelles, d’un père suédois et d’une mère anglaise, Kitty Crowther est diplômée de l’école supérieure des arts Saint Luc. Ses origines la placent à la croisée de deux riches traditions de la littérature pour enfants, scandinave d’un côté, britannique de l’autre. La littérature jeunesse est pour elle une véritable vocation. Malentendante de naissance, les livres la soutiennent et la guident pendant toute son enfance. Raconter des histoires et les dessiner est ainsi le prolongement naturel de cette expérience.

Sa singularité et son humour, même lorsqu’il s’agit d’aborder des sujets graves, rencontrent un grand succès auprès des lecteurs, notamment dans la série mettant en scène Poka et Mine. En 2010, l’ensemble de son œuvre est couronné par le prestigieux prix commémoratif Astrid Lindgren. Kitty Crowther propose une installation toute en mouvement et en suspension, légère et poétique comme ses albums. Chaque plateau tournant raconte une petite histoire permettant aux différents personnages de l’univers de Kitty Crowther de se rencontrer : Poka et Mine, Annie du lac, Jack et Jim, Monsieur Pol, Petite Mort, Lily et Nem, etc.

Installation conçue et réalisée par le Studio Constance Guisset pour Kitty Crowther.

TOMI UNGERER

Affiche, l’école des loisirs
© Tomi Ungerer

Né à Strasbourg en 1931, Tomi Ungerer est un artiste prolifique et engagé : auteur-illustrateur, dessinateur de presse, affichiste, dessinateur publicitaire, peintre, dessinateur érotique, sculpteur, créateur de jouets, etc.

Son premier livre pour enfants, Les Mellops font de l’avion, paraît en 1957 aux États-Unis. Ses productions pour la jeunesse, pour lesquelles il a reçu le prestigieux prix Hans-Christian Andersen en 1998, constituent une part importante de son œuvre et sont particulièrement connues du grand public. Des titres comme Les trois brigands (1971), Pas de baiser pour Maman (1976) ou Otto (1999) contribuent à révolutionner le genre, par les thèmes abordés et le vocabulaire utilisé.

Le travail de Tomi Ungerer a déjà été exposé au musée des Arts décoratifs en 1981.

Entre 1975 et 2007, date de l’ouverture du Musée Tomi Ungerer - Centre international de l’Illustration à Strasbourg, Tomi Ungerer a donné de nombreuses œuvres à sa ville natale, ainsi qu’une partie de sa collection de jouets. Le musée des Arts décoratifs a choisi d’exposer les jouets réalisés par Tomi Ungerer lui-même, accompagnés d’une installation pensée par l’artiste, qui permet de pénétrer dans l’univers des trois brigands.

Installation conçue et réalisée par le Studio Constance Guisset.

GRéGOIRE SOLOTAREFF ET NADJA

Grégoire Solotareff et Nadja sont frère et sœur et ont souvent travaillé ensemble, ainsi qu’avec leur mère, Olga Lecaye. Ils ont grandi en Égypte, au Liban et en France.

Loulou, 1989
© Grégoire Solotareff

Grégoire Solotareff fut d’abord médecin à Paris, tout en s’intéressant au dessin et à l’écriture, et plus particulièrement aux livres pour enfants. Il crée ses premiers albums en 1985 pour son fils. Depuis, il a publié plus de cent cinquante livres pour la jeunesse, principalement à l’école des loisirs, traduits ensuite dans de nombreuses langues. Il a réalisé deux films autour de son personnage Loulou, dont Loulou, l’incroyable secret, César du meilleur film d’animation en 2014.

Grégoire Solotareff expose régulièrement ses dessins, photographies et sculptures. Il dirige également depuis vingt ans la collection pour les tout-petits de l’école des loisirs, Loulou et Compagnie.

Illustration tirée de l’album « Chien bleu », 1989
© Nadja

L’enfance de Nadja sort de l’ordinaire. Elle ne va pas à l’école mais suit des cours par correspondance jusqu’à l’âge de 13 ans et grandit surtout grâce aux histoires racontées et dessinées par sa mère. En 1989, elle obtient avec Chien bleu, l’un de ses premiers ouvrages, le prix Totem du Salon du livre de jeunesse de Montreuil. Illustratrice et peintre, Nadja écrit des livres pour les enfants, comme ceux de la célèbre série des Momo, mais aussi des romans graphiques pour adultes, tels que Comment faire des livres pour enfants (2002) et Le menteur (2004). Elle a également réalisé des livres avec son fils, Raphaël Fejtö.

Ils vous ouvrent ici les portes de leurs univers, en reconstituant leurs ateliers respectifs. C’est là que s’élaborent les belles histoires, qu’ils racontent et illustrent, et que naissent leurs célèbres personnages, par exemple Chien Bleu pour Nadja, ou Loulou pour Grégoire Solotareff. Afin de proposer une véritable plongée dans leur laboratoire créatif, ils ont prêté les objets qui les inspirent, leur matériel de dessin, ainsi que des carnets, des croquis et des dessins permettant de retracer l’élaboration de leurs livres.

Installation conçue et réalisée par Grégoire Solotareff et Nadja, avec le concours du Studio Constance Guisset.

Rascal

« Le temps des ours », 2013
© Rascal

Rascal est un autodidacte qui préférait l’école buissonnière. Né en Belgique, il travaille tout d’abord dans la publicité et réalise des affiches de théâtre, avant de se consacrer dans les années 1990 aux livres pour enfants, inspiré par Tomi Ungerer et Les Trois Brigands. Il a depuis publié près de quatre-vingt-dix albums, à la fois comme illustrateur et comme auteur (il possède d’ailleurs plusieurs pseudonymes).

Si l’école des loisirs est célèbre pour ses albums illustrés, les romans qu’elle édite sont également incontournables, et expriment la volonté de l’éditeur d’accompagner les jeunes lecteurs dans toutes les étapes de la découverte des livres, des enfants qui commencent à lire aux adolescents et aux jeunes adultes. Rascal met en scène ces romans afin de leur rendre hommage, ainsi qu’à leurs auteurs. Sa sélection chronologique des romans incontournables permet de suivre la construction de la politique éditoriale de l’école des loisirs.

Jeanne Ashbe
Stéphanie Blake
Kimiko
Dorothée de Monfreid

Illustration tirée de l’album « Coco lit », 2008
© Dorothée de Monfreid

Quatre illustratrices majeures de la littérature pour la petite enfance présentent une maison de poupée revisitée. Chacune a aménagé une ou plusieurs pièces afin de mettre en scène ses personnages et recréer ses histoires. Jeanne Ashbé a choisi Lou, qui dépeint la vie quotidienne des bébés, ainsi que Petit éléphant et les araignées de Fil à fil, représentants d’un univers animalier fantastique. Stéphanie Blake montre le coucher de Simon le lapin. Kimiko réinvente le petit chaperon rouge, une journée au bord de la mer ou l’univers de super-héros, et fait également la part belle à son héros Croque-Bisous. Quant à Dorothée de Monfreid, elle donne vie à ses Toutous, au monstre Maximiam, à Chacha et Achille, ainsi qu’aux personnages de Nuit noire.

Installation conçue et réalisée par Jeanne Ashbé, Stephanie Blake, Kimiko et Dorothée de Monfreid, avec le concours du Studio Constance Guisset.

1 COMMENTAIRE
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Les Arts Décoratifs, 107, rue de Rivoli, 75001 Paris
tél. : +33 (0)1 44 55 57 50