Papier peint à motif répétitif à raccord incomplet

Papier peint à motif répétitif à raccord incomplet, Manufacture Réveillon (1753-1791), Paris, 1770
Papier vergé rabouté, fond brossé à la main indigo, lissage, impression tontisse indigo à la planche de bois, 63 x 54 cm
© photo : Felipe Ribon

(…) Par sa composition, par la taille du motif, par le contraste des couleurs et de la luminosité des teintes, le papier peint se fait, dans le cas présent, décor et, très vraisemblablement associé à un tissu au motif identique, participe à l’ornement d’une pièce d’apparat, chambre ou antichambre, des dernières décennies du XVIIIe siècle. (…) Le fond, brossé à l’indigo, lissé par un léger polissage à la pierre d’agate sur le revers des feuilles de papier, accueille le large motif imprimé en tontisse indigo.

Papier peint à motif répétitif à raccord incomplet (détail), Manufacture Réveillon (1753-1791), Paris, 1770
Papier vergé rabouté, fond brossé à la main indigo, lissage, impression tontisse indigo à la planche de bois, 63 x 54 cm
© photo : Felipe Ribon

Cette tontisse se veut imitation d’un velours. Pour l’obtenir, on a eu recours à un tambour, longue caisse rectangulaire au fond tendu d’une peau, sur lequel on place le papier enduit d’un siccatif déposé à l’aide de planches de bois au motif gravé en relief. On déverse ensuite de la poudre de laine teintée au préalable, en indigo dans le cas présent. Puis des ouvriers s’emparent de baguettes et frappent sur le fond du tambour pendant un temps déterminé par l’expérience afin que la poudre de laine vienne se déposer en tourbillons sur les parties enduites de siccatif. Après séchage à l’étendage de l’atelier, le papier, enrichi de son motif en tontisse, est brossé afin que la poudre de laine subsiste exclusivement sur les parties qui avaient été enduites d’un siccatif. La manufacture Réveillon, à l’origine de ce papier peint, est certainement la fabrique parisienne la plus réputée de la seconde partie du XVIIIe siècle. Située faubourg Saint-Antoine à Paris, elle occupe la première place grâce au talent et à l’entregent de son fondateur, Jean-Baptiste Réveillon, soucieux de s’entourer des meilleurs dessinateurs et à l’affût des innovations technologiques de son temps. Sa réputation est telle qu’elle est distinguée comme manufacture royale en 1783. (…)

Tontisse panoramique (sécrétion de cochenille / nervures d’huile)

« Tontisse panoramique », Léa Barbazanges (plasticienne), Atelier d’Offard (atelier de fabrication et de création de papiers peints), 2015
Papier, huile de lin, gomme-laqué, 244 x 244 x 244 cm
© photo : Felipe Ribon

Tontisse panoramique est une installation de papier qui le désolidarise des cloisons et des murs auxquels il est traditionnellement associé pour les couvrir et les décorer. Elle délimite un espace clos dans la pièce qui l’accueille. À l’intérieur, huit lés de papier forment un polygone aux reflets singuliers qu’il n’est possible d’apercevoir que dans les angles ouverts d’un cube formé par seize autres lés de papier suspendus à quelques centimètres du sol. Une lumière toute particulière émane de l’ensemble. À l’image des « papiers peints panoramiques », aucun des lés qui la structure n’est identique, et Tontisse panoramique livre un décor naturel mais sans que jamais son dessin n’ait été le fruit d’une composition humaine. (…) Ainsi travaillé, le lé rompt avec l’utilisation qui en est faite en décoration, il n’est plus un support couvert de pigments mais une matière à créer le motif, le contraste, la brillance, le reflet. Ce paysage naturel abstrait suggéré par le cube dévoile à peine l’élégante préciosité de la tontisse qu’il protège. (…) Leur forme et leur épaisseur laissent croire aux ailes d’une nuée d’insectes posés sur un tronc d’arbre. D’origine effectivement animale, telles les tontures employées dans la tontisse traditionnelle, ces feuillets sont de la gomme-laque, une résine métabolisée par la cochenille que l’on dissout dans de l’alcool pour fabriquer des vernis. (…) Tontisse panoramique met en scène la beauté naturelle des matières employées dans les ateliers de fabrication du papier peint. Elle les expose en ayant uniquement recours aux savoir-faire traditionnels qui étaient également utilisés dans les ateliers Réveillon. (…)

Les Arts Décoratifs, 107, rue de Rivoli, 75001 Paris
tél. : +33 (0)1 44 55 57 50