Treillage, volubilis, Edouard Müller, Manufacture Desfossé et Karth, 1869
Papier continu à pâte mécanique, fond bleu brossé à la main, impression à la planche de bois
© Les Arts Décoratifs / photo : Jean Tholance

Faire de son appartement un théâtre du monde, repousser les limites du mur aux confins de l’exotisme tout en restant chez soi, telle est la promesse des papiers peints panoramiques imprimés par les manufactures françaises dès la fin du XVIIIe siècle. Le genre connaît un succès considérable dans la première moitié du XIXe siècle, avide de dépaysement et d’exotisme.
(…)

« L’Eden », papier peint panoramique, Joseph Fuchs, Manufacture Desfossé, 1861
Papier continu à pâte mécanique, fond bleu brossé à la main, impression polychrome à la planche de bois
© Les Arts Décoratifs / photo : Jean Tholance

Autre grande manufacture, celle de Jules Desfossé, créée en 1851 (devenue Desfossé & Karth en 1863), imprime en 1861 L’Éden, puis en 1863 Le Brésil sur un dessin de Louis Joseph Fuchs : de la luxuriante forêt brésilienne s’échappent sans permission oiseaux et papillons qui très vite font le mur à eux seuls et se posent sur le papier peint pour transformer les espaces en volières et cages de fantaisie. Aux plafonds s’envolent passereaux et colibris et les murs ne soutiennent plus les toits. Ces deux thèmes sont universels et s’inscrivent à toutes les époques. Les papillons inspirent : en 1789, Réveillon édite un papier peint répétitif à carreaux et papillons, bien plus tard Sacha de la maison Lacroix libère des nuées de papillons sur les murs baroques des appartements des années 2000.

Les Arts Décoratifs, 107, rue de Rivoli, 75001 Paris
tél. : +33 (0)1 44 55 57 50