Le décorateur

Passé maître de l’accrochage d’œuvres contemporaines mêlées à du mobilier vintage dans des espaces modernistes, Luis Laplace conçoit des lieux à l’élégance intemporelle. Basé depuis 2004 à Paris, cet Argentin, installé un temps à New York, compose depuis près de dix ans des intérieurs pour les plus grands noms de l’art contemporain, qu’il s’agisse de l’artiste américaine Cindy Sherman ou du galeriste parisien Emmanuel Perrotin.

La pièce du musée

Clément Mère, Bureau à gradins, vers 1923
© Les Arts Décoratifs / Photo : Jean Tholance

Le petit bureau à gradins en ébène de Macassar et cuir repoussé, créé en 1923 par Clément Mère (1861-1940), retient l’attention de Luis Laplace par sa forme sobre et ses lignes droites rehaussées de détails raffinés. L’objet fut donné aux Arts Décoratifs par les héritiers de Robert de Rothschild en 1966.

Le décor à vivre

En hommage au style de vie jet-set de Porfirio Rubirosa (1909-1965), playboy d’après-guerre d’origine dominicaine, Luis Laplace imagine un espace masculin aux tonalités profondes. Murs rose poudré, moquette bleu pétrole et banquette en velours rouge insufflent une douce volupté à cette garçonnière assez stricte. Quelques meubles choisis, dont le précieux bureau, une penderie italienne des années 1950 ou un fauteuil de Mathieu Matégot, dialoguent avec des œuvres d’art contemporain. Nous sommes dans l’antre d’un séducteur d’aujourd’hui.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Les Arts Décoratifs, 107, rue de Rivoli, 75001 Paris
tél. : +33 (0)1 44 55 57 50