Interview de Robert Best, directeur en chef du design de Barbie.

Comment s’organise votre travail sur Barbie ?

Making of, Mattel
© Mattel

« Je suis directeur de la conception de Barbie (Barbie design), mon équipe conçoit les différentes lignes de la collection Barbie, de celles pour enfants aux éditions limitées pour collectionneurs. Pour les poupées de collection, nous collaborons régulièrement avec des licences et des marques extérieures, sur proposition de la franchise en question, ou bien après une demande de notre part. Dans chacun des cas, il s’agit d’un travail collaboratif, tant au sein de l’équipe chez Mattel qu’avec la marque qui accepte de travailler pour Barbie. De manière générale, pour décider ce que Barbie portera, nous effectuons un travail de veille et de repérage en amont : nous constituons des panneaux d’inspiration avec des images puisées dans l’actualité culturelle, les dernières tendances, etc. C’est un travail qui se rapproche vraiment de ce qui se fait dans la mode ; cette première étape constitue une base à partir de laquelle nous réalisons des croquis qui contiennent des idées brutes de ce que la poupée portera, la manière dont elle sera coiffée et maquillée. Nous nous inspirons de tendances globales – un motif, une couleur, une coupe –, mais sans jamais imiter exactement les modèles que nous avons sélectionnés. Nous devons sentir l’air du temps, non le dupliquer. Les propositions évoluent, puis vient l’étape de la mise en volume : nous collaborons avec des fabricants de tissus, enfin nous créons des échantillons miniatures des vêtements de la poupée. Ce premier modèle peut être plus ou moins abouti ; il n’est accepté qu’une fois validé par tous les maillons de la chaîne, aux États-Unis comme dans les usines à l’étranger. C’est vraiment une responsabilité partagée. Barbie doit être représentative de son époque mais surtout nous devons garder à l’esprit qu’il s’agit avant tout d’un jouet pour enfants. »

Vous maîtrisez parfaitement les rouages du monde de la mode : cela vous aide-t-il dans votre travail pour Barbie ?

Barbie Instagram @Barbiestyle, Palais de Tokyo, 2015
© Mattel

« Je travaille chez Mattel depuis vingt ans et auparavant j’étais assistant de conception dans une maison de mode à New York. Je voulais changer et j’ai intégré Mattel. Je pensais n’y rester qu’une année puis faire autre chose. Dès mon arrivée, mon expérience dans la mode m’a donné envie de ramener Barbie à la réalité. J’aimais son univers rose et un peu excessif mais elle semblait avoir glissé dans un univers plus fantastique. Ces évolutions se justifiaient par ce que cherchaient les petites filles, mais il me paraissait intéressant de trouver un plus juste équilibre entre réalité et rêve. C’est ce qui est passionnant dans mon parcours chez Mattel : mon travail a évolué au cours des années, et aujourd’hui j’ai la chance d’avoir une vue d’ensemble sur le processus de conception de Barbie. À travers ses tenues, nous dessinons ses carrières, les étapes de sa vie, et plus largement toute l’histoire de Barbie. Par exemple, c’est quelque chose que nous mettons aujourd’hui en œuvre sur Instagram (@Barbiestyle). C’est un défi passionnant car, après tout, ce n’est qu’une poupée, elle a des limites physiques que nous essayons de masquer le plus possible, et c’est cela qui rend le projet amusant. »

Vous sentez-vous responsable de l’impact de Barbie ?

Barbie Instagram @Barbiestyle, Paris, 2015
© Mattel

« Les personnes qui travaillent chez Mattel sont toujours surprises du pouvoir de cette petite poupée. Barbie est un symbole très fort et c’est la raison pour laquelle je ne prends pas cette responsabilité à la légère. À mes yeux, elle fait partie des rares icônes très américaines : à l’image d’une marque mythique comme Coca-Cola, elle est immédiatement reconnaissable, presque légendaire. Sa seule évocation ravive immédiatement un souvenir ou une émotion. D’un bout à l’autre de la planète, les gens ont des histoires à partager sur Barbie, généralement positives. C’est pourquoi nous avons une responsabilité si importante : les enfants gardent ce souvenir de Barbie toute leur vie. Même s’il ne s’agit que de leur apporter un peu de joie sur une courte période de temps, je suis fier de pouvoir le leur offrir. »

Les Arts Décoratifs, 107, rue de Rivoli, 75001 Paris
tél. : +33 (0)1 44 55 57 50