Psy[k]é/Off the Wall. Affiches psychédéliques de San Francisco 1966-1969

En 1966, la ville de San Francisco devient le berceau d’une nouvelle génération, celle des hippies. Des milliers de jeunes arrivent des quatre coins des États-Unis pour s’installer dans le petit quartier ouvrier de Haigt-Asbury qui passe de 700 à 10.000 habitants. Ils fondent une communauté autonome avec sa propre organisation sociale et ses codes : vestimentaire ; philosophique et spirituel avec la prise de LSD pour passer de l’autre côté du miroir et fuir la réalité ; graphique et artistique avec le début des happenings et l’organisation de grands rassemblements comme le Human Be-In, Monterey ou Woodstock ; et enfin musical, le rock psychédélique devenant le ferment des rejets et des espoirs.

Le terme psychédélique a été utilisé la première fois par le psychiatre Humphrey Osmond pour qualifier les actions que les drogues hallucinogènes produisent sur la conscience en modifiant les sensations visuelles et auditives. Cette expérience est un « voyage » dans le monde de l’imaginaire, à l’instar de celui d’Alice au pays des merveilles. Participant à l’établissement d’une contre-culture, les affiches psychédéliques apparaissent dans les rues de San Francisco comme une attaque pacifique mais directe contre le conformisme de la société.

Cette exposition présente environ 150 affiches psychédéliques des années 1966-1969 nées en Californie, à San Francisco, d’expérimentations tant graphiques et artistiques que sensorielles. Elles incarnent les aspirations d’une génération qui revendique le rock et la liberté individuelle.

Les Arts Décoratifs, 107, rue de Rivoli, 75001 Paris
tél. : +33 (0)1 44 55 57 50