À la direction artistique de la maison Lanvin depuis 2001, Alber Elbaz a laissé s’épanouir sa créativité, aimant raconter que les bijoux sur tulle qui fleurissent sur la collection du printemps-été 2003 sont directement inspirés d’une femme qui, fuyant l’Union soviétique dans le passé, avait pris soin de coudre colliers, bracelets et pendentifs à même son manteau. Mais il aurait pu tout autant évoquer le goût de Madame Lanvin pour les broderies de tout type, ethniques ou couture, qu’elle collectionnait et reliait en livres d’échantillons encore conservés intacts dans la maison rue du Faubourg-Saint-Honoré. Dans ce défilé 2003, les robes de mousseline de soie effilochée semblent suspendues sur des bretelles de tulle, support de broderies-bijoux disposées en rivières. Plus sage, la collection 2005 épouse les lignes du corps féminin, sans heurts, avec grâce et délicatesse, force et pureté.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Les Arts Décoratifs, 107, rue de Rivoli, 75001 Paris
tél. : +33 (0)1 44 55 57 50