Ce texte est extrait du catalogue de l’exposition.

Les années 1950 sont une période de reconstruction où tous les domaines de la création sont stimulés, renforcés par l’innovation technique, les matériaux nouveaux et la diffusion à un large public. La progressive réhabilitation du luxe se traduit dans le milieu de la mode par un retour à l’euphorie incarnée par le new look de Christian Dior. À l’instar des grands couturiers et des collections de prêt-à-porter, Van Cleef & Arpels crée La Boutique, qui offre à un nouveau public le plaisir de porter au quotidien des bijoux de jour en or jaune et pierres de couleur et diamants. Dans le domaine de la joaillerie, l’innovation la plus remarquable demeure la création du collier Zip. La décennie se caractérise également par les commandes de deux clientes prestigieuses, la maharani de Baroda et la princesse Grace de Monaco.

Le collier Zip

Il faut treize ans à l’atelier Van Cleef & Arpels pour élaborer le collier Zip, l’une de ses créations les plus prestigieuses. L’histoire débute en 1938 sur une idée de la duchesse de Windsor, Renée Puissant conçoit une fermeture à glissière composée de diamants montés sur platine. La mise au point demande patience et ténacité à l’atelier : c’est en 1951 que le premier modèle de collier, baptisé Zip, sort enfin des ateliers ; modulable, il peut se porter ouvert autour du cou ou fermé en bracelet. Décliné en long sautoir ou en collier ras du cou, ce modèle phare fait aujourd’hui encore la renommée de la maison.

De fils à fils

Les textiles continuent à offrir à Van Cleef & Arpels une source d’inspiration pour ses créations. Les fils d’or plein sont souvent travaillés en fils parallèles, sous forme de « cheveux d’ange » ou de chevrons agrémentés de pierres précieuses. Le tissu sergé fait l’objet d’une parure particulièrement élégante avec son ruban négligemment noué sur le côté. Les fils torsadés sont également appréciés de la clientèle : rubans d’or tressé, ils sont travaillés en collier ras du cou décoré d’un clip fleur en brillants ou en long sautoir double corde. Plusieurs variantes de bracelets et de motifs d’oreilles terminés par des pampilles enrichissent ce répertoire.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Les Arts Décoratifs, 107, rue de Rivoli, 75001 Paris
tél. : +33 (0)1 44 55 57 50