Du XIXe siècle jusqu’à nos jours, les fabricants de papier peint, Linoleum, Formica ou Vénilia, rivalisent d’ingéniosité pour proposer des matériaux permettant, à moindre frais, d’en imiter d’autres plus coûteux. En 1863, le fabriquant Frederick Walton met au point un nouveau procédé, breveté sous le nom de Linoleum, mot dérivé du latin linum, lin et oleum, huile. Il imite aussi bien le carrelage que les tapis persans. Au cours du XIXe siècle, des manuels de peinture spécialisés dans l’imitation sont régulièrement publiés et donnent aux artisans des modèles pour simuler le parquet ou le marbre dans les intérieurs aux décors éclectiques. Partant de techniques anciennes ou de matériaux synthétiques, les créateurs contemporains jouent également avec ces savoir-faire illusionnistes.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Les Arts Décoratifs, 107, rue de Rivoli, 75001 Paris
tél. : +33 (0)1 44 55 57 50