La nature reste une source d’inspiration infinie à imiter, amplifier, détourner, sublimer. Quel que soit le domaine, les créateurs ont toujours cherché à rivaliser avec elle. Au XIXe siècle, la fleur artificielle occupe une véritable industrie organisée selon des spécialités. Feuillage, pétales et pistils sont réalisés séparément en toile enduite, cire, papier, velours ou taffetas gaufrés. Ces fabricants fournissent notamment les modistes qui les composent en bouquets plus vrais que nature. Aujourd’hui, les matières naturelles et leurs substituts synthétiques se confondent pour convaincre ou donner l’illusion du vrai. Ineke Hans, designer néerlandaise, conçoit les premières Ordinary Tables avec la volonté de créer un mobilier en plastique, qui semble de bois brut. Le céramiste suédois Hans Hedberg se spécialise, lui, dans la reproduction à l’identique ou surdimensionnée des fruits de la nature.

1 COMMENTAIRE
  • J’adore ce style
    8 août 2012 11:01, par Babette

    Je susi totalement fan des oeuvre mettant en scène la nature, c’est simple j’en ai mis à peut-près partout dans mon hotel et dans ma maison ! Je trouve que ces oeuvres d’art mettre en valeur l’espace et jouent avec le visiteur d’une façon originale et introuvable ailleurs...

    Babette

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Les Arts Décoratifs, 107, rue de Rivoli, 75001 Paris
tél. : +33 (0)1 44 55 57 50