Grès

L’extraordinaire longévité de Madame Grès et les particularismes de son travail hors champs de la mode ont valeur d’exception.

(…) Depuis les années trente où elle oeuvrait au sein de la maison Alix, la couturière a traversé toutes les périodes, sans les épouser tout à fait, sans les contredire non plus. C’est là tout le talent de celle qui inventa avec le jersey de soie, les plissés obsessionnels et intemporels. (…) Madame Grès poursuit inlassablement ses recherches sur l’asymétrie, sur ces toges modernes si simples en apparence, si difficiles à décrire pourtant.

« Je ne dessine jamais une robe sur le papier » dit elle. « Elle se forme dans mon esprit ; ensuite je me laisse guider par les proportions du corps. Le rôle de la couleur est de me conduire et de m’inspirer ».

En 1978, Madame Grès présentera de nouveau (…), des modèles, (…) plus indatables encore parmi lesquels un long fourreau asymétrique en crêpe mandarine qui dégage un bras et emprisonne l’autre semble né dans les années trente à moins qu’il n’anticipe les recherches conceptuelles des années 90.

Forum : écrire un commentaire


Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?

Plan du site   Flux RSS   Contacts   ©   Crédits
Ministère de la Culture     Les Arts Décoratifs 107, rue de Rivoli 75001 Paris - tél. : 01 44 55 57 50