Collection femme Automne/Hiver 2010-2011 © DR

Présentation

Du 1er mars 2014 au 31 août 2014, Les Arts Décoratifs consacrent une exposition au créateur de mode belge, Dries Van Noten. Cette première exposition à Paris est une invitation à un voyage intime et affectif de son univers. En présentant ses sources d’inspiration nombreuses et multiples, Dries Van Noten a choisi de nous révéler son processus si particulier de création. Ce projet totalement inédit, fait d’accumulations choisies et de superpositions pensées, confronte les collections de mode féminine et masculine de Dries van Noten aux collections de mode des Arts Décoratifs, ainsi qu’aux photos, vidéos, extraits de films, références musicales, œuvres d’art françaises et internationales provenant de collections publiques et privées qui ont nourri sa création.

JPEG - 277.5 ko
Dries Van Noten, défilé Automne/Hiver 2009
© DR

Initié par tradition familiale à la culture textile, Dries Van Noten étudie la création de mode à l’Académie Royale des Beaux-arts d’Anvers et obtient son diplôme en 1981. En 1986, il crée sa propre marque indépendante, soutenu par Christine Mathys et Patrick Vangheluwe. Sa première collection homme est présentée à Londres en 1986 avec Walter Van Beirendonck, Ann Demeulemeester, Dirk Van Saene, Dirk Bikkembergs et Marina Yee : « les six d’Anvers » constituant un groupe informel de jeunes créateurs belges devenu synonyme d’avant-garde de la mode. Le vocabulaire esthétique de Dries Van Noten est identifiable immédiatement. Le couturier, en s’appuyant sur un brassage d’images d’hier et d’aujourd’hui et de cultures venues d’ailleurs ressuscite à travers ses collections, toujours une mémoire, un souvenir ou la trace d’un voyage intime. Dries Van Noten peut ainsi élaborer ses collections à partir de voyages fantasmés, de lieux exotiques qu’il fait surgir de son imaginaire et qui pourtant empruntent aux différentes traditions ethniques et folkloriques de l’Inde, de la Chine, de l’Afrique ou du Mexique. Les images alors inventées apportent à ses textiles un raffinement extrême, tant dans le choix des motifs imprimés que dans les tissages et le choix des matières, telle la collection femme Printemps-Été 2010 ou celle du Printemps-Été 2014.

JPEG - 446.6 ko
Gerhard Richter, Mohn, huile sur toile, 1986
Collection Maramotti, Reggio Emilia, Italie
© DR

Ses défilés peuvent tout autant témoigner d’une émotion ressentie devant une toile ou le travail d’un artiste. Les œuvres de Francis Bacon, d’Elizabeth Peyton ont donné lieu à des inspirations directes. Toute la collection femme Automne-Hiver 2009 décline l’œuvre du premier, tandis que la collection homme Printemps-Eté de la même année est construite autour d’un seul tableau d’Elizabeth Peyton : « Democrates are more beautiful » (2001). La référence peut être moins immédiate et davantage relever de l’intime et de l’évocation. Dries Van Noten peut ne retenir qu’une couleur, une gestuelle ou une atmosphère. La puissance et la force du rouge chez Mark Rothko, la lumière bleue si particulière de la grotte de Capri ou la fragilité qu’évoque le papillon peuvent être le point de départ d’une collection. Car les sources d’inspiration de Dries dépassent la hiérarchie des arts et la culture vernaculaire est pour lui tout aussi riche d’influences. Ses créations se nourrissent de ces contrastes et la dualité est aussi une autre constante du vocabulaire de Dries Van Noten. Souvent le créateur use des oppositions homme – femme pour repousser les limites de la garde-robe : des tissus connotés comme féminins telle que la dentelle par exemple habillent l’homme tandis que les coupes masculines sont déclinées dans les collections femmes.

JPEG - 212.4 ko
Défilé homme Printemps/été 1994
© DR

Le raffinement que le créateur de mode apporte à chacune de ses collections culmine dans la mise en scène de ses défilés, dont certains figurent parmi les plus marquants de ces dernières décennies. Le créateur ose des lieux improbables mais toujours en lien avec le thème de la collection, comme le passage Brady situé en plein cœur du quartier indien de Paris dans le Xe arrondissement, pour la collection homme Printemps-Eté 1994. Plus récemment, en 2008, la fontaine de Pol Bury dans la cour du Palais Royal servait de décor au défilé de la collection femme Printemps-Eté 2009, ou encore le 50e défilé en septembre 2004 célébré autour d’un gigantesque banquet.

JPEG - 150.4 ko
Dries Van Noten, 50e défilé Printemps/Eté 2005
© Marleen Daniels

Pour cette exposition, Dries Van Noten a réuni des éléments qui reflètent ses sources d’inspiration, à l’image des « Chambres de merveilles » de la Renaissance qui rassemblaient des objets « mémorables », des souvenirs. Les pièces sont présentées dans une juxtaposition tout à fait étonnante qui semble imprévisible au premier regard mais qui reste fidèle à son processus de travail. Ces choix sont en réalité le fruit d’un savant montage conçu par le créateur qui a procédé par association d’idées en jouant et déjouant les affinités entre les pièces. La présentation décline toute une série de thèmes qui caractérisent la production de Dries Van Noten depuis le début des années 1980. Dans cet assemblage, aux allures initiatiques, se rencontrent les références historiques et artistiques, ethniques et cinématographiques, musicales ou géographiques, réunissant la création de tous les Arts. En décelant des influences, des analogies et des contradictions, la mode, les arts décoratifs et les beaux-arts ont été réunis pour construire le vocabulaire intime et la démarche distinctive du créateur anversois.

JPEG - 303.2 ko
Elsa Schiaparelli, ensemble du soir printemps-été 1937
Robe en twill imprimé ; manteau en résille de crin artificiel
Collections UFAC, Les Arts Décoratifs
© Les Arts Décoratifs / photo : Jean Tholance

Afin d’évoquer des thématiques intimes telles que la Jeunesse, l’Archétype, L’Ambiguïté, la Passion, ou encore pour créer une promenade à travers les thèmes qui composent sa signature, des pièces anonymes du XIXe siècle ou de couturiers emblématiques comme Elsa Schiaparelli, Christian Dior ou de créateurs des années 1980 ont été sélectionnées. Grâce à des prêts exceptionnels, des œuvres d’artistes majeurs tels que Bronzino, Kees Van Dongen, Yves Klein, Victor Vasarely, Francis Bacon, Elizabeth Peyton, Damien Hirst, sont présentées dans chaque section de l’exposition. Certains films comme Orange mécanique de Stanley Kubrick et La leçon de piano de Jane Campion sont évoqués. Cette exposition est aussi le fruit d’une véritable collaboration avec le musée qui a conduit Dries Van Noten à s’inspirer de certains motifs textiles du XIXe siècle reproduits pour les collections de prêt-à-porter masculine et féminine - printemps/été 2014, qu’il a respectivement dévoilées à Paris, en juin et en septembre 2013.

2 COMMENTAIRES (PAR LES INTERNAUTES)

  • Très réussi 6 octobre 21:24, par Zelda

    Une très belle exposition que j’ai déjà vue et présentée plusieurs fois et dont il faut saluer la grande richesse visuelle.

  • Dries Van Noten 31 juillet 16:43, par Julie G

    Merveilleuse expo qui nous plonge dans l’intimité artistique de Dries Van Noten. Inoubliable, et pourtant on y retourne... pour s’imprégner à nouveau de l’atmosphère

Forum : écrire un commentaire


Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?

Pratique

Les Arts Décoratifs – Mode et textile
107 rue de Rivoli
75001 Paris

Tél. : 01 44 55 57 50
Métro : Palais-Royal, Pyramides ou Tuileries
Autobus : 21, 27, 39, 48, 68, 69, 72, 81, 95

- Plan d’accès
- Horaires et tarifs


PDF - 678.9 ko
Téléchargez le dépliant de l’exposition Dries Van Noten - Inspirations

Pour télécharger ce(s) document(s) au format .pdf, vous devez posséder le logiciel Acrobat reader.


RÉSERVEZ VOS BILLETS

- Billetterie individuelle
- Billetterie groupes en visite libre


PUBLICATION

- Version française
- English Version

LES PHOTOGRAPHIES ET VIDÉOS SONT INTERDITES DANS L’EXPOSITION.

Plan du site   Flux RSS   Contacts   ©   Crédits
Ministère de la Culture     Les Arts Décoratifs 107, rue de Rivoli 75001 Paris - tél. : 01 44 55 57 50