1830-1845


La taille étranglée des robes est encadrée entre des manches très larges et resserrées aux poignets, tandis que la jupe s’évase en cloche pour laisser voir les chevilles. Pendant la journée, le cou se voile de colifichets, guimpes, canezous, écharpes, qui connaissent un immense succès. A partir de 1835, la jupe s’allonge alors que les manches voient leur ampleur descendre autour du coude pour finalement s’ajuster aux poignets. Les garnitures sont peu nombreuses en dehors des colifichets, toujours portés en abondance. Le Moyen Âge sert dorénavant de référence bien que vers 1840, ce soit le XVIIIe siècle qui suscite l’admiration. Ainsi, le corsage s’allonge et dessine une pointe sur le devant de la jupe, alors que les manches redeviennent tantôt étroites, tantôt bouillonnées. Le châle cachemire connaît une nouvelle vogue en 1840 au point qu’il remplace parfois les manteaux. La coiffure de prédilection est une capote baleinée, en étoffe, qui s’évase autour du visage pour le jour, alors que le soir, les femmes arborent de hautes coiffures dites à la girafe.

Les lignes de la silhouette masculine s’épurent et les vêtements s’ajustent. Les pantalons sont étroits et bien tendus, la cravate est moins haute et le col de la chemise est rabattu par dessus. Une recherche de fantaisie perdure dans la couleur ou le décor des gilets. Pour les hommes, le haut-de-forme s’élargit vers 1840 et se pose sur des cheveux partagés par une raie, en deux masses bouclées à hauteur des oreilles.

Repères


1830
Barthélemy Thimonnier invente la première machine à coudre

1830-1848
Règne de Louis-Philippe. Monarchie de Juillet

1830
Hector Berlioz compose La Symphonie fantastique
Victor Hugo présente à la Comédie française sa pièce en cinq actes Hernani. Bataille entre classiques et romantiques
Stendhal écrit son roman Le Rouge et le noir
Eugène Delacroix débute son tableau La Liberté guidant le peuple

1831
Révolte des canuts lyonnais (ouvriers de la soie) contre l’adoption de la mécanique Jacquard
Vincenzo Bellini compose son opéra en deux actes La Somnambule
Victor Hugo écrit son roman Notre-Dame de Paris

1832
La « perrotine » permet l’impression des tissus à la planche en plusieurs couleurs simultanément
Jean-Auguste-Dominique Ingres peint le Portrait de Monsieur Bertin

1833-1922
Le Journal des Demoiselles publié en plusieurs éditions, devient une des revues de mode les plus diffusées du XIXe siècle

1833
Parution du roman d’Honoré de Balzac Eugénie Grandet

1834
Alfred de Musset écrit ses pièces de théâtre Lorenzaccio et On ne badine pas avec l’amour

1835
Théophile Gautier publie son roman Mademoiselle de Maupin

1836
Installation sur la place de la Concorde de l’obélisque de Louxor donné par Méhémet Ali, vice-roi d’Egypte

1839
Rapport de François Arago sur le Daguerréotype donnant naissance officiellement à la photographie

1840
Eugène Viollet-le-Duc commence les travaux de restauration de Vézelay et de la Saint-Chapelle à Paris

Vers 1840
L’application du système Jacquard au métier à tulle permet la fabrication de la dentelle mécanique

1842
William Turner peint Vapeur dans une tempête de neige

1844
Alexandre Dumas publie sous forme de feuilleton dans le journal Le Siècle son roman Les Trois mousquetaires

Plan du site   Flux RSS   Contacts   ©   Crédits
Ministère de la Culture     Les Arts Décoratifs 107, rue de Rivoli 75001 Paris - tél. : 01 44 55 57 50