1740-1774


La robe volante disparaît faisant place à la robe à la française. Composée d’un manteau ouvert sur une pièce d’estomac et une jupe assortie, la robe à la française conserve de la mode précédente les « plis à la Watteau » dans le dos ainsi que le panier qui prend une forme ovale. Contrairement à la robe volante, le corsage durant cette période est ajusté sur le devant et sur les côtés. L’ornementation, rapportée tout autour de l’ouverture du manteau et sur la partie visible de la jupe, est faite de bouillonnés variés et de falbalas. Les manches sont dites « en pagode » auxquelles on fixe des engageantes amovibles de dentelle ou de mousseline de coton brodé.

Pour l’homme, l’habit à la française, composé de l’habit, du gilet et de la culotte, perd de son ampleur vers le milieu du XVIIIe siècle. Les pans de devant de l’habit, prennent une coupe oblique vers 1760 et les parements des manches diminuent et se ferment. Le gilet qui se substitue à la veste, se porte plus court que l’habit. A partir de 1745, la culotte passe par-dessus le bas et est ajustée au-dessous des genoux par des jarretières.

Repères


1740
Jean Siméon Chardin peint Le Bénédicité
Guillaume Coustou sculpte les Chevaux de Marly commandés par Louis XV pour le château de Marly

1741
Début de la guerre de Succession d’Autriche
Georg Friedrich Haendel compose l’oratorio Le Messie

1745-1764
La marquise de Pompadour, maîtresse de Louis XV, influence les arts et la mode

1746
François Boucher peint La Marchande de mode

1747
Carle Van Loo peint le Portrait de Marie Leczinska
Voltaire publie pour la première fois son conte philosophique Zadig

1748
Fin de la guerre de Succession d’Autriche
Montesquieu publie pour la première fois son essai De l’Esprit des lois
Les premières fouilles de la cité de Pompéi sont entreprises

1751
John Holker créé à Rouen une manufacture de velours et de drap de coton pour concurrencer Manchester

1751-1772
Denis Diderot et Jean le Rond d’Alembert publient l’Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers

1754-1762
Joseph Vernet peint la série Les Ports de France

1756
Début de la guerre de Sept Ans entre la France et l’Angleterre

1759
Fin de la prohibition des indiennes (l’interdiction de ces tissus avait été décrétée par Louvois en 1686)
François Boucher peint le Portrait de Madame de Pompadour

1760
Christophe-Philippe Oberkampf fonde la manufacture royale de toiles imprimées à Jouy-en-Josas

1761
Jean-Jacques Rousseau publie son roman épistolaire La Nouvelle Héloïse intitulé à l’origine Lettres de deux amans, habitans d’une petite ville au pied des Alpes

1762-1768
Jacques-Ange Gabriel construit à la demande de Louis XV et Madame de Pompadour le Petit Trianon à Versailles

1763
Fin de la guerre de Sept Ans. Le Traité de Paris entraîne le déclin maritime de la France. Il ne reste plus que cinq comptoirs en Inde

1764
Johann Joachim Winckelmann publie L’Histoire de l’art dans l’Antiquité contribuant à faire de l’archéologie une science

1765
Nicolas Joubert de l’Hiberderie publie Le Dessinateur pour les fabriques d’étoffes d’or, d’argent et de soie

1766
Jean-Honoré Fragonard peint Le Baiser à la dérobée

1768
Joseph Haydn joue la Symphonie n° 49 dite La Passion composée à l’occasion du Vendredi Saint et publiée à Paris en 1771

1769
François-Alexandre de Garsault publie L’Art du tailleur
Création de l’Académie royale de musique
James Watt invente la machine à vapeur, moteur thermique à combustion externe

1770
Charles-Germain de Saint-Aubin publie L’Art du brodeur
Mariage du dauphin Louis et de Marie-Antoinette

1772
Premier partage de la Pologne, au profit de l’Autriche, de la Prusse et de la Russie, influençant la mode avec la création de la Robe à la Polonaise

1773
Rose Bertin, marchande de modes, s’installe rue Saint-Honoré. Introduite à la cour par la duchesse de Chartres, elle conquiert rapidement la faveur de Marie-Antoinette

Plan du site   Flux RSS   Contacts   ©   Crédits
Ministère de la Culture     Les Arts Décoratifs 107, rue de Rivoli 75001 Paris - tél. : 01 44 55 57 50