1715-1740


La robe de la fin du règne de Louis XIV, persiste sous diverses formes jusque sous Louis XVI comme grand habit, c’est-à-dire vêtement de cérémonie officielle. L’étiquette devenant moins stricte sous la Régence de Philippe d’Orléans, le choix des élégantes se porte pour leur quotidien sur la robe volante ou battante qui apparaît en ce début de XVIIIe siècle. Objet de scandale, en raison de son inspiration issue des tenues d’intérieurs portées dans l’intimité comme la robe de chambre, la robe volante connaît un véritable succès. Portée sur un panier circulaire, cette robe n’est qu’à demi fermée sur le devant laissant voir le corps à baleine. Elle se caractérise par des soieries à grands rapports de dessins, des manches dites en raquette et surtout par des plis dans le dos partant de l’encolure connus aujourd’hui sous le nom de « plis à la Watteau ». Les souliers possèdent un talon haut et très incliné en avant sous Louis XV, de cuir blanc pour les tenues courantes et en soie lorsqu’elles sont portées à la cour, avec des broderies sur l’empeigne.

La garde-robe masculine conserve du règne de Louis XIV, le justaucorps, la veste et la culotte qui prennent le nom d’habit à la française sous le règne de Louis XV. Durant la Régence, le justaucorps se modifie quelque peu par l’élargissement de ses basques par des plis multiples lui donnant une forme juponnée. Les manches ont de grands parements ouverts, arrondis ou droits. D’abord employées pour les vestes, les soieries façonnées à grand rapports de dessin sont progressivement remplacés par des décors brodés. Peu à peu, la perruque masculine perd de son ampleur, change de forme et se simplifie en postiche poudré noué parfois en catogan.

Repères


1715
Mort de Louis XIV

1715-1774
Règne de Louis XV

1715-1723
Régence du duc d’Orléans

1715
La cour quitte Versailles

1719
Création de la Compagnie des Indes

1720
Banqueroute de Law
Jean-Antoine Watteau peint L’enseigne de Gersaint destiné à son ami Edmé-François Gersaint propriétaire d’une galerie d’art

1721
Jean-Sébastien Bach compose les Concertos Brandebourgeois
Montesquieu écrit son roman épistolaire les Lettres persanes

1722
La cour se réinstalle à Versailles

1724
Le Mercure Galant, périodique mensuel relatant divers sujets dont les dernières modes vestimentaires, devient le Mercure de France dédié au Roi

1725
Louis XV épouse Marie Leczinska
Anne Danican Philidor créé « Le Concert spirituel » organisme produisant des séries de concerts publics

1726
Antonio Vivaldi compose Les Quatre saisons interprétées en 1728 au Concert Spirituel à Paris

1730
Marivaux présente sa pièce de théâtre en trois actes Le Jeu de l’amour et du hasard à l’Hôtel de Bourgogne à Paris

1731
Jean-François de Troy peint la Déclaration d’amour

1733
Georg Philipp Telemann compose les trois recueils de Musique de table

1735-1736
Le capitaine de Beaulieu rédige le Rapport sur la manière de fabriquer les toiles peintes dans l’Inde

1735
Jean-Philippe Rameau compose son premier opéra-ballet, Les Indes galantes

1737
Ouverture du Salon de peinture du Louvre

1739
François Boucher peint Le déjeuner

Plan du site   Flux RSS   Contacts   ©   Crédits
Ministère de la Culture     Les Arts Décoratifs 107, rue de Rivoli 75001 Paris - tél. : 01 44 55 57 50