Train en bois, BRIO, 1965. Métal et ficelle. Collection pri­vée © DR

Les jouets en bois suédois

du 19 juin 2014 au 11 janvier 2015

« LE BOIS FAIT DES OBJETS ESSENTIELS, DES OBJETS DE TOUJOURS »
Roland Barthes, Mythologies, 1957

En 1987, le département des jouets du musée des Arts décoratifs présentait l’exposition Le jouet en bois de tous les pays, de tous les temps.. En 2010, la galerie des Jouets invitait l’entreprise Vilac à célébrer les 100 ans de l’histoire du jouet en bois du Jura. Deux expositions qui racontaient l’histoire du bois à travers différentes cultures et traditions.

Initiée par le Bard Graduate Center à New York, l’exposition Le jouet en bois suédois explorera la culture ludique suédoise à travers plus de 350 jouets et documents. Regroupé autour de thèmes comme le cheval, la maison de poupées, les jouets éducatifs, les véhicules, les jouets guerriers, les héros de la culture populaire, cet ensemble montrera l’inventivité, la qualité, l’intemporalité du jouet en bois. Une iconographie riche et variée – dessins, posters, catalogues, livres pour enfants, films – complètera ce panorama du jouet suédois.

Ce projet s’attachera aussi à montrer le développement et la transformation de la tradition du jouet en bois suédois du 17e siècle à aujourd’hui. Si l’Allemagne, le Japon et les États-Unis ont historiquement produit et exporté la plupart des jouets dans le monde, la Suède a ,elle, une longue et forte tradition dans le domaine du design et de la fabrication du jouet en bois. Avec la pratique de Sloyd (du suédois Slöjd) basée sur le travail manuel et faisant référence à la fabrication d’objets en bois, en métal, en papier ou en tissus, la Suède a su développer un système éducatif exceptionnel qui perdure encore aujourd’hui.

Tout au long des XVIIe et XVIIIe siècles, les paysans suédois ont fabriqué des jouets pour les enfants pauvres. En Laponie, les indigènes Sami réalisaient des petits rennes en bois découpé ainsi que des poupées en bois pour leurs enfants. Au milieu du 19e siècle, période pendant laquelle le culte de l’enfant surgit en Europe, en Grande-Bretagne et aux États-Unis, l’industrie du jouet suédois, située dans les forêts de Smlånd et Skåne, produit des animaux, des chariots, des traîneaux ainsi que des poupées. Des marques comme Gemla, Berglind et Brio émergent durant cette période d’industrialisation, avec des objets comme des chevaux en bois découpé peint ou du mobilier miniature, qui représentait les intérieurs bourgeois. Ces fabricants élargirent alors leur gamme de produits en incluant des jeux de croquets, des jeux de société et des puzzles, des tramways, des automobiles, des bateaux, des trains, des jouets de guerre. Ces jouets étaient commercialisés chez Nordiska Kompaniet, une des plus élégantes boutiques de Stockholm. Aujourd’hui, la plupart des fabricants, Micki ou Brio, par exemple, sont installés dans le sud de la Suède et exportent à l’international. Lundby, spécialiste des maisons de poupées électrifiées et Playsam, une marque connue pour ces véhicules en bois laqué très stylisés, sont également des fabricants très actifs.

Cette exposition mettra donc à l’honneur l’enfance suédoise dans toutes ses composantes. La richesse de sa littérature jeunesse réputée pour son imaginaire foisonnant aura aussi sa place, avec des héros comme Nils Holgersson et Fifi Brindacier qui ont marqué plusieurs générations d’enfants dans le monde entier. « Cinq et cinq trente six. Les pruniers pour moi font des cerises. J’aime que la vie vire-virevolte autour de moi ! » chante Fifi, la fille rebelle, dans le générique des 21 épisodes de la série diffusée en France dans les années 1970.

Plan du site   Flux RSS   Contacts   ©   Crédits
Ministère de la Culture     Les Arts Décoratifs 107, rue de Rivoli 75001 Paris - tél. : 01 44 55 57 50