2013

Mercredi 18 décembre, conférence : Histoires autour de la perle noire, du grain de sable au joyau

Toutes les couleurs de la perle noire de Tahiti, sa vie secrète dans les fermes perlières du Pacifique sud : symbolique, caractéristiques, élevage, production, critères d’évaluation. Comment cette perle [pas si] noire a conquis sa place dans le bijou contemporain. Conférence par Nicole Brémond, conseil en marketing, développement et communication pour les bijoux et accessoires de luxe.
Invité : Dominique Muller, président directeur général d’Axiome Manufacture et de Bermudes Joaillerie Paris, fabricant de haute joaillerie, éditeur de bijoux de créateurs et collectionneur de perles.

Mercredi 11 décembre, conférence : Préciosités ? Histoire et état des lieux

Michèle Heuzé, historienne du bijou, gemmologue, mettra en parallèle la notion de préciosité traditionnelle et celles véhiculées par les œuvres de l’exposition Dans la ligne de mire, scène du bijou contemporain en France.
Histoire de la préciosité : quand furent établis les différents critères de préciosité dans le domaine du bijou, et où se situe dorénavant la préciosité dans le bijou contemporain ?
Invitée : Patricia Lemaire, créatrice d’objets et de bijoux contemporains, responsable de la section créateur bijoutier contemporain, l’AFEDAP, formation bijoux.

Jeudi 5 décembre, conférence : La manufacture Balin

La manufacture Balin (1863-1898) fut un des acteurs de l’historicisme dans le domaine du papier peint dans la seconde moitié du XIXe siècle.Son fondateur, Paul Balin, fut rapidement remarqué pour ses inventions techniques – impression, gaufrage à la presse à froid, imitation de cuirs repoussés, de soieries et dentelles – dans le cadre d’une production luxueuse et manuelle.

Véronique de La Hougue, conservatrice en chef, département des papiers peints, Les Arts Décoratifs,
Wivine Wailliez, conservatrice - restauratrice à l’Institut royal du patrimoine artistique à Bruxelles, et
Pierre-Xavier Hans, conservateur en chef au château de Versailles,
mettront en lumière cette manufacture encore méconnue.

Jeudi 28 novembre, conférence À propos des métiers d’arts [2/6] : Autour de Richard Sennett. Réflexions sur la sensualité de la pensée

Anne Jourdain, docteure en sociologie et Benoît Heilbrunn, professeur à l’ESCP Europe, apporteront une perspective sociologique au cycle de conférences. En s’attachant à la réflexion de Richard Sennett, ils évoqueront la revalorisation du travail manuel qualifié au sein du système postindustriel, avec, en filigrane, un dépassement de la distinction entre art et artisanat.

Mercredi 27 novembre, de 18h30 à 20h, conférence : Histoires autour de la bague. Mythes, fonctions, émotions

Parmi toutes les parures connues depuis le début de notre histoire, la bague est certainement la plus personnelle, la plus éloquente et la plus radicalement communicative. Elle a toujours tenu un rôle significatif dans la vie des humains, qu’ils soient modestes ou puissants, pauvres ou riches. Des bijoutiers de l’Antiquité aux artistes-créateurs contemporains, voyage entre les usages, les attributions, les styles et les liens développés autour de la bague.
Conférence par Nicole Brémond, conseil en marketing, développement et communication pour les bijoux et accessoires de luxe.
Intervenant : Pierre Bellon, président directeur général de Bellon Créateur, industriel de l’or, fabricant et éditeur de bijoux d’artistes.

Jeudi 14 novembre, de 18h30 à 20h : Coucou Bazar

À l’occasion de l’exposition événement aux Arts Décoratifs autour de Coucou Bazar de Jean Dubuffet, Sophie Duplaix, commissaire de l’exposition et conservatrice en chef des collections contemporaines au Musée national d’art moderne, Centre Pompidou, revient sur la genèse de ce spectacle d’un genre nouveau. Présenté pour la première fois au Solomon R. Guggenheim à New York, puis au Grand Palais à Paris, en 1973, dans une version qui suscita des polémiques entre l’artiste et le producteur, il trouva son aboutissement dans une nouvelle version produite à Turin en 1978.

Jeudi 7 novembre, de 18h30 à 20h, conférence : La mécanique des dessous

Que peut-il y avoir de commun entre les hauts-de-chausse du XVIe siècle, les culottes à la rhingrave du XVIIe siècle, les pantalons bouffants des zazous des années quarante et les « baggies » des années quatre-vingt-dix ? Ils ont certes à leur manière habillé les jambes des hommes au long des cinq derniers siècles, mais surtout tous ont été critiqués lors de leur apparition et au regard des mêmes motifs : ampleur du vêtement, déformation du corps, ou encore entrave de la marche. Durant cette communication, Denis Bruna, commissaire de l’exposition et conservateur Mode et Textile aux Arts Décoratifs, évoquera quelques histoires de mode, liées au corps et à sa transformation.

Le jeudi 17 octobre, de 18h30 à 20h, conférence : Le GlassLab

Présentation des origines et du développement du projet Glasslab par son fondateur, Steve Gibbs, accompagné d’Alexander von Vegesack, directeur du domaine de Boisbuchet et co-organisateur du premier GlassLab européen, et de Jean-Luc Olivié, conservateur en chef, département du Verre, musée des Arts décoratifs.

Pour cette première édition parisienne, le GlassLab occupera le jardin du Carrousel du 22 au 27 octobre 2013. Cet événement ouvert à tous permettra de faire découvrir en direct le processus de création d’objets en verre. Organisé depuis 2007 par le Corning Museum of Glass, le GlassLab réunit des souffleurs de verre et des designers qui collaborent pour créer un objet innovant et insolite, sur un thème donné. L’objectif est de susciter une réflexion sur les nouvelles formes, fonctions et significations du verre, en favorisant l’unicité plutôt que la production en série. Conférence en français et en anglais.

Pour en savoir plus sur le GlassLab

Le mercredi 16 octobre, de 18h30 à 20h, conférence : Histoire du fermoir en bijouterie de l’antiquité à nos jours

Anna Tabakhova, collectionneuse, présentera une histoire du fermoir en bijouterie/ joaillerie de l’antiquité à nos jours, à partir d’éléments collectés dans les musées européens, ainsi que des pièces contemporaines, du bijou fonctionnel au bijou décoratif, ludique, amovible et du bijou à transformation.

Le jeudi 10 octobre, de 18h30 à 20h, conférence : 10 ans de rendez-vous du papier peint !

Les rendez-vous du papier peint fêtent cette année leurs dix ans ! Véronique de La Hougue reviendra sur les moments forts de ces rendez-vous, les acquisitions, les publications et les découvertes dans le domaine du papier peint.

François-Xavier Richard de l’atelier d’Offard (Tours) sera son invité. Il évoquera la façon dont il a fait revivre l’impression à la planche et inaugurera le nouvel atelier d’impression du musée par une démonstration.

Le mercredi 9 octobre, de 18h30 à 20h, conférence : Bijoutier et artiste, l’expression de soi dans la création bijoutière contemporaine

Dépassant le champ d’interprétation stylistique ou technique, certains bijoutiers transmettent par le bijou une expression personnelle. Cette liberté induit la force d’une personnalité, d’un besoin, servie par des solutions inédites. Pionnier de ce nouveau mode d’expression, Lalique entrouvre ce chemin intime où excellent les bijoutiers contemporains. À travers des exemples précis de la Galerie des bijoux, seront présentés, parfois révélés, ces mécanismes où le porteur, le voyeur sont aussi partenaires.

Conférence de Michèle Heuzé, historienne du bijou.
Intervenants : Fréderic Bodet, commissaire de l’exposition Dans la ligne de mire, Monika Brugger, Sophie Hanagarth et Florence Lehmann, artistes du bijou et responsables des ateliers Bijou de l’ENSA Limoges (Ecole nationale supérieure d’art)et de la HEAR Strasbourg (Haute École des Arts du Rhin).

Le jeudi 3 octobre, de 18h30 à 20h, conférence Les rendez-vous graphiques : Ill-Studio

Amélie Gastaut, conservatrice Design Graphique et Publicité, Les Arts Décoratifs, recevra Ill Studio et Jérôme Coste.

Fondé en 2007, Ill-Studio est une plateforme de création pluridisciplinaire dirigée par Léonard Vernhet et Thomas Subreville. Le studio évolue dans de multiples champs de la création tels que la direction artistique, le design graphique, la photographie, la typographie et l’animation, autant pour des projets personnels que pour des travaux de commandes. Ill-Studio a collaboré avec différents clients comme Nike, Supreme NYC, The New York Times Magazine, LVMH, Cire Trudon, Sound Pellegrino, Christophe Lemaire, Adidas, Uniqlo, Domus magazine…

Pour ce Rendez-vous graphique, ils ont choisi d’inviter à leur côté le designer, Jérôme Coste, créateur de la marque Ruby, inventeur du casque haute couture, avec lequel ils ont collaboré à la création d’un nouveau modèle sorti au printemps 2013.

Le jeudi 26 septembre de 18h30 à 20h, conférence : À propos des métiers d’art

Les métiers d’art sont le sujet de débats et de réflexions sans cesse renouvelés. Dans le prolongement des journées d’études internationales « Les Métiers d’art, à mots découverts » (14-15 février 2013) et de leurs problématiques sémantiques, Les Arts Décoratifs et l’Institut national des Métiers d’Art organisent un cycle de conférences autour de questions économiques, sociologiques et culturelles qui touchent le secteur.

Lors de cette première conférence, Michel Melot, historien d’art et conservateur général honoraire des bibliothèques, interviendra sur la perception des métiers d’art en Occident et plus particulièrement en France. Il évoquera également la relation naturelle et pourtant complexe qui lie la main et la pensée. Auteur de « Mirabilia. Essai sur l‘Inventaire général du patrimoine »(2012), il développera sa réflexion sur la participation des métiers d’art au patrimoine culturel.

Le jeudi 19 septembre de 14h à 17h30, après-midi d’études : L’éventail et la maison Duvelleroy

A l’occasion de l’exposition Pub mania, ils collectionnent la publicité, Les Arts Décoratifs et Duvelleroy organisent une après-midi d’études sur l’éventail, autour de ses pratiques, ses usages, et de l’histoire de la maison Duvelleroy.

Pour en savoir plus

Le jeudi 12 septembre à 18h30 : Apéromix

Pour la communauté des muséomixeurs, cette conférence permettra de présenter et préparer le prochain Muséomix, qui se tiendra notamment aux Arts Décoratifs du 8 au 10 novembre 2013.

Muséomix est événement annuel réunissant une communauté de professionnels des musées, d’acteurs de l’innovation et du numérique ainsi que d’amateurs et passionnés d’art – les muséomixeurs. Ils réinventent les collections du musée qu’ils investissent en concevant de nouvelles manières de vivre le musée, grâce aux nouvelles technologies. Les musées partenaires de l’opération seront pour cette édition 2013 : le Louvre-Lens, le Musée Dauphinois de Grenoble, le Château des ducs de Bretagne - Musée d’histoire de Nantes, le Musée de la civilisation de Québec et le Ironbridge Gorge Museum de Shropshire.

Expérimentation, collaboration et innovation sont les mots d’ordre !

Pour en savoir plus

Le jeudi 27 juin à 18h30 : Gaston Chaissac-Jean Dubuffet, entre plume et pinceau

À l’occasion de la publication de la correspondance échangée entre Gaston Chaissac et Jean Dubuffet, ainsi que de l’exposition organisée au musée de la Poste, Josette Rasle, commissaire d’expositions au musée de La Poste, et Dominique Brunet, co-auteur de l’édition de la correspondance, évoqueront le dialogue entre les deux artistes qui se sont rencontrés en 1946 par lettres interposées. Leur relation débuta sous le signe de l’écriture et dura jusqu’à la mort de Chaissac en 1964.

Le jeudi 20 juin à 18h30, conférence L’Objet du mois : Ensemble de boutons provenant de la collection de Loïc Allio

Véronique Belloir, conservatrice, Mode et Textile, présentera la collection de boutons constituée par Loïc Allio et acquise par Les Arts Décoratifs en 2012. Classé œuvre d’intérêt patrimonial majeur, cet ensemble est composé de 3693 pièces choisies une à une pour la qualité de leur exécution, leur intérêt esthétique et leur rareté. Cette collection révèle une image inattendue de ce petit objet, si familier et à première vue anodin qui à lui seul cristallise la mémoire de l’évolution des savoirs-faire et témoigne de la diversité des techniques dans tous les domaines. Anonymes ou signés, ils sont l’œuvre d’artisans issus de disciplines très diverses : orfèvres, joailliers, médaillistes, verriers, céramistes, paruriers pour la haute couture ou plus étonnamment d’artistes peintres ou sculpteurs de renom. Leur décor permet de suivre l’évolution des styles propres à chaque époque et même de retracer les jalons de l’Histoire.

Le jeudi 13 juin à 18h30, conférence Les rendez-vous graphiques : Fanette Mellier

Amélie Gastaut, conservatrice, Publicité, Les Arts Décoratifs, recevra Fanette Mellier, qui présentera ses travaux récents, réalisés dans le cadre de la Villa Médicis. Elle a en effet été l’an dernier une des rares designers graphiques à devenir pensionnaire de la Villa Médicis. De cette expérience, motivée à l’origine par un besoin de faire une coupure nette avec le flux de la commande pour pouvoir réfléchir à la pratique de son métier, sont nés plusieurs projets. Le principal est la réédition du texte Astronomicon – écrit par Marcus Manilius, un astronome de la Rome antique – paru aux éditions B42 et produit par l’École supérieure d’art de Cambrai.

La graphiste mettra ce travail en relation avec ses réalisations antérieures. Depuis 2005 et la création de son atelier, elle partage son temps entre travaux de commandes et recherches personnelles, les deux se nourrissant mutuellement. Elle affectionne le domaine de l’objet imprimé, en particulier le livre et la typographie. Les images qu’elle crée ne font jamais appel à la photographie ou à l’illustration, mais exclusivement au graphisme. Mêlant avec sensibilité jeu et poésie graphique, elle aime s’amuser avec les erreurs et les glissements.

Le jeudi 6 juin à 18h30 : Rencontre et discussion avec Ronan Bouroullec dans le cadre de l’exposition Momentané

Ronan Bouroullec expliquera lors de cette conférence la démarche et les choix qui ont présidé à la conception et à la scénographie de l’exposition qui occupe actuellement la Nef et les galeries adjacentes. Cela sera l’occasion de revisiter le parcours des frères designers qui, depuis quinze ans, consacrent leurs recherches autant au monde du travail qu’à celui de la maison. Cette conférence sera conçue comme un moment d’échange avec le public.

Le mercredi 5 juin à 18h30, conférence : Le graphisme cubain, hier et aujourd’hui

Au-delà des cigares, des vieilles voitures américaines d’époque et des t-shirts Che Guevara, Cuba a une forte tradition de design graphique. Depuis les années 1950 jusqu’à l’embargo, le pays a été un lieu d’expérimentation, d’idées nouvelles et de design créatif, les affiches jouant un rôle central dans la diffusion des idées et de la culture du pays. Aujourd’hui, le contraste est frappant car il n’y a pratiquement plus à Cuba aucun panneau publicitaire, packaging, flyer, sticker, marques ... Tous ont été remplacés par des affiches de propagande gouvernementale. Cependant, l’esprit de créativité reste toujours vivant et depuis les années 1990, une nouvelle génération de graphistes reprend le cours de l’histoire avec acharnement. Méconnue, elle exerce dans une situation économique et politique compliquée, sans moyen de s’ouvrir au reste du monde.

Les graphistes Natalie Seisser et Régis Léger s’intéressent depuis plusieurs années à ce graphisme cubain et sont à l’origine respectivement de deux publications. L’une éditée par le magazine allemand Slanted dont le dernier numéro #21 intitulé Cuba, the new generation se penche sur les agitateurs de la création cubaine contemporaine (graphisme, photographie, illustration et typographie) et donne un coup de projecteur aux affichistes. La seconde publication, Cuba Gràfica, histoire de l’affiche cubaine, qui paraîtra en octobre 2013 aux éditions L’échappée, présente les chefs-d’œuvre d’un patrimoine graphique resté jusqu’alors difficile d’accès.

Natalie Seisser et Régis Léger seront accompagnés de Lars Harmsen, rédacteur en chef et directeur de création de Slanted et de Samantha Lavergnolle, attachée de presse des éditions L’échappée.

Le jeudi 30 mai à 18h30, conférence : La restauration d’un exemplaire des Vues du Brésil de la manufacture Zuber

À l’occasion du dépôt au musée du Nouveau Monde de La Rochelle d’un exemplaire du papier peint panoramique Les Vues du Brésil, édité en 1830 par la manufacture Zuber et exposé par l’Union centrale des arts décoratifs en 1882, Florence Delnef, conservateur-restaurateur d’œuvres sur papier et de papiers peints, et Véronique de La Hougue porteront un regard neuf sur cette pièce en cours de restauration.

Le jeudi 23 mai à 18h30, conférence : Le mobilier du musée Nissim de Camondo

Sylvie Legrand-Rossi, conservatrice en chef, musée Nissim de Camondo, présentera son ouvrage, Le Mobilier du musée Nissim de Camondo, coédité en 2012 par les éditions Faton et Les Arts Décoratifs. L’auteur y a sélectionné environ 180 chefs-d’œuvre d’ébénisterie, de menuiserie et de métal, rassemblés par Moïse de Camondo et emblématiques des arts décoratifs français du dernier tiers du XVIIIe siècle. À travers une quinzaine de pièces de mobilier, elle évoquera le goût du comte de Camondo et la méthode de travail utilisée, qui repose sur l’étude matérielle des œuvres croisée avec l’expertise de restaurateurs spécialisés et le dépouillement des archives du collectionneur.

La conférence sera suivie d’une vente-signature du livre.
Pour un aperçu de l’ouvrage : http://www.faton.fr/flip/nissim-de-...

Le jeudi 16 mai à 18h30, conférence : Jean-Baptiste Fastrez

Les Arts Décoratifs recevront Jean-Baptiste Fastrez. Vainqueur ex æquo du Grand Prix du jury de la Design Parade 6, en 2011, il a collaboré pendant plusieurs années avec les frères Bouroullec. Il présentera sa démarche qui vise à unir, pour un même objet, l’industrie et l’artisanat. Travaillant autant le bois, la céramique, le verre que les matériaux synthétiques, il crée des meubles, des objets fonctionnels ou décoratifs. Certaines de ses pièces ont été réalisées en partenariat avec Sèvres, Cité de la céramique, la galerie Kreo et le CIRVA.

Le jeudi 25 avril à 18h30, conférence : Le papier peint dans la chambre d’enfant

Aux XVIIIe et XIXe siècles, la chambre d’enfant devient une pièce autonome ornée de papier peint. Celui-ci s’adapte progressivement a l’univers de l’enfant. Avec la collaboration d’Annie Renonciat, responsable scientifique du musée national de l’Education et partenaire d’un programme de recherche sélectionné par l’Agence nationale de la recherche sur « Les biens de l’enfant dans l’espace familial », et Véronique de La Hougue, conservatrice en chef, département des papiers peints, musée des Arts décoratifs.

Le jeudi 18 avril à 18h30, Projection du film : Pêche, mon petit poney de Thomas Riera, 2012, 42’50

Le film est l’enquête que mène le réalisateur sur son petit poney en plastique rose reçu le jour de son 6e anniversaire. Il part à la recherche du moindre indice pour tenter de savoir si ce petit poney, qu’il avait surnommé Pêche, lui était vraiment destiné. A travers ses rencontres, il découvre les codes et les stéréotypes en vigueur dans l’univers du jouet et évoque, au-delà des clichés auxquels il était associé, ce que Pêche représentait réellement pour lui. Pêche n’était pas une simple figurine à coiffer. Il était devenu un véritable confident à qui il confiait ses envies naissantes pour les garçons et ses interrogations sur la norme amoureuse.

Thomas Riera, accompagné de Dorothée Charles, conservatrice, département des jouets, sera présent pour débattre de ce film avec le public.

Le jeudi 11 avril 2013 à 18h30, conférence Les rendez-vous graphiques : Superscript² et Vincent Carry

Amélie Gastaut, conservatrice, Publicité, Les Arts Décoratifs, recevra le studio de création graphique Superscript² et le directeur du festival Nuits Sonores Vincent Carry.

Fondé à Lyon en 2006 par Pierre Delmas Bouly et Patrick Lallemand, Superscript² est un studio de création graphique investissant différents supports d’expression du design graphique tel que l’édition, la typographie ou les médias numériques. Revendiquant le graphisme comme un art appliqué et la typographie comme l’un de ses fondements, ils refusent de se positionner entre graphisme d’auteur et graphisme industriel, souhaitant appliquer le graphisme à différents champs. Ce qui les intéressent, c’est la relation qu’ils vont nouer avec le commanditaire, quel qu’il soit, et la réponse graphique qu’ils vont apporter tout en s’efforçant de ne jamais nier les codes du client.

Après la création de la revue Ink, alors qu’ils sont encore étudiants à l’École des beaux-arts de Valence, ils sont amenés à travailler aussi bien à la refonte de l’identité visuelle du fabricant de mobilier métallique Tolix (2009) que pour le festival de musique électro Nuits Sonores (2011). Alors que les affiches pour Nuits Sonores 2013 ornent actuellement les emplacements publicitaires, Superscript² conversera, à l’occasion de ce Rendez-vous Graphique, avec Vincent Carry, directeur du festival.

Le jeudi 4 avril 2013 à 18h30, conférence L’objet du mois : Le Lustre de la manufacture Cappellin-Venini pour le Pavillon national italien à Paris en 1925

Redécouvert en 1999, puis restauré en 2011, le lustre exposé dans le Pavillon national italien à l’Exposition de 1925 a été installé dans le Salon des boiseries du musée des Arts décoratifs en août 2012. Jean-Luc Olivié, conservateur en chef, département du verre, présentera l’histoire complexe de ce chef-d’œuvre de la verrerie du XXe siècle. Il évoquera également le parcours de la manufacture Cappellin-Venini, fondée en 1921. Mélanie Parmentier interviendra sur la restauration qu’elle a réalisée sur cette pièce dans la cadre de son diplôme de restaurateur de l’Institut national du patrimoine.

Le jeudi 21 mars 2013 à 18h30, projection : Toys, film d’Andrzej Wolski, 2011, 52’, en présence du réalisateur

Ce film polonais présente la vie quotidienne des enfants au temps du socialisme de la RPP, à travers leurs jeux et leurs jouets. Il témoigne de l’influence du régime, même sur ce volet de la vie des plus jeunes citoyens.
Des personnalités de la culture et de la politique racontent leurs histoires de jeux d’enfance, et notamment Lech Wałęsa, Jan Lityński, Henryk Wujec, Wojciech Pszoniak, Dorota Masłowska. Des designers interviennent en évoquant leurs souvenirs et la façon dont les jouets ont évolué en Occident. Sont entremêlés des documents d’archives, qui montrent les jeux des enfants dans les ruines d’après-guerre, les jouets au temps du réalisme socialiste, ou plutôt leur absence.

Andrzej Wolski sera présent pour débattre de ce film avec le public.

Le jeudi 28 février à 18h30, conférence Les rendez-vous du papier peint : Le stand de la manufacture Jules Desfossé à l’Exposition universelle de 1855

Véronique de la Hougue, conservatrice en chef au département des papiers peints, et Thierry Cazaux, auteur du catalogue raisonné de Thomas Couture à paraître, évoqueront la collaboration du peintre au programme éditorial de la manufacture Jules Desfossé pour les Expositions universelles de 1855 et 1862.

Le jeudi 7 février à 18h30, conférence L’Objet du mois : Paire de pyrogènes attribuée à Alphonse Giroux, vers 1845

Audrey Gay-Mazuel, conservatrice, département du XIXe du musée des Arts décoratifs, présentera la paire de pyrogènes attribuée à la maison Alphonse Giroux, vers 1845, et acquise en 2011 par Les Arts Décoratifs. L’entreprise, active 1799 à 1885, était spécialisée dans la tabletterie et l’ébénisterie, la fabrication d’objets et la conception de modèles.

Le jeudi 31 janvier à 18h30, conférence : La réplique d’un chef-d’œuvre, le secrétaire à cylindre de Jean-François Œben par Bert Declerck

Bert Declerck présentera, les différentes étapes de l’exécution de sa réplique du secrétaire à cylindre de Jean-François Œben (vers 1760) et exposera comment, à travers son propre « chef-d’œuvre », il entend transmettre son savoir-faire aux générations futures.

Le jeudi 24 janvier 2013 à 18h30, conférence : L’accrochage des dessins de la collection David David-Weill aux Arts Décoratifs

David David-Weill, « l’un des plus grands collectionneurs du monde » par Agnès Callu, conservatrice, département des arts graphiques au musée des Arts décoratifs. L’analyse historique du parcours d’exception de David David-Weill (1871-1952) – sous-identifié par l’historiographie française et étrangère – conduit, sans disqualifier la chronologie, à souligner les notions d’héritage, de caractère et de goût qui, articulées, donnent de l’épaisseur aux gestes généreux que le mécène esthète multiplia en faveur des musées français, singulièrement celui des Arts décoratifs.

Le jeudi 17 janvier 2013 à 18h30, conférence Dubuffet ou l’idée festive : « Aller vivre à New York ? » Dubuffet et les États-Unis

Sophie Berrebi, enseignant-chercheur en histoire de l’art contemporain à l’université d’Amsterdam, auteur d’une thèse de doctorat sur la réception de Dubuffet aux États-Unis, évoquera les relations de l’artiste avec Pierre Matisse, son marchand à New York. Ce dernier a joué un rôle capital dans la diffusion de l’œuvre de l’artiste sur le continent américain à partir de 1946. Cette conférence s’inscrit dans le cadre de la publication prochaine de la correspondance Pierre Matisse / Jean Dubuffet et d’un Cahier de la Fondation Dubuffet sur ce même thème.

Ce programme s’articule, en relation avec la donation de Jean Dubuffet au musée des Arts décoratifs, autour de l’actualité des expositions, de la recherche et des publications concernant l’artiste. Organisé en partenariat avec la Société des Amis de la Fondation Dubuffet.

Le jeudi 10 janvier à 17h30, conférence L’Objet du mois : Meuble TV tourne-disque bar, conçu par Antoine Philippon et Jacqueline Lecoq, vers 1958-1959

Le meuble TV tourne-disque bar, conçu par Antoine Philippon et Jacqueline Lecoq, vers 1958-1959 (inv. 998.239) sera présenté par Dominique Forest, conservatrice en chef, département moderne et contemporain du musée des Arts décoratifs, accompagnée de Jacqueline Lecoq Philippon. Cette présentation sera précédée de la projection du film documentaire de Nicolas Berges, L’Amour formica (2009, Real Productions) à 17h30.

Choisi parmi les acquisitions récentes faites par Les Arts Décoratifs depuis leur réouverture en 2006, un objet emblématique des collections Publicité, Mode et Textile, Arts décoratifs et musée Camondo sera régulièrement présenté par un des conservateurs de l’institution. Il s’agit de transmettre au public l’intérêt particulier de chacun de ces objets et de comprendre comment ils s’inscrivent dans la globalité des collections des Arts Décoratifs.

Informations

Les Arts Décoratifs - salle de conférences
111, rue de Rivoli
75001 Paris

Plan d’accès


- Information jusqu’à la veille de la séance uniquement par mél. : conference@lesartsdecoratifs.fr

Tarifs et réservation

Tarifs des conférences
Plein tarif : 5 €
Amis des Arts Décoratifs : 4 €
Étudiants : 2 €

- Réservation en ligne en cliquant sur le bouton « Acheter » situé sous chaque conférence
- Achat possible le jour même en fonction des places disponibles

Téléchargez le programme

PDF - 256 ko
Programme des conférences
Mai / septembre 2014

Pour télécharger ce(s) document(s) au format .pdf, vous devez posséder le logiciel Acrobat reader.

Location d’espaces

Alexandra Balme, responsable
Tél. : +33 (0)1 44 55 58 82

Mélanie Theffo, assistante
Tél. : +33 (0)1 44 55 58 50

Mél. : location.espaces@lesartsdecoratifs.fr

Plan du site   Flux RSS   Contacts   ©   Crédits
Ministère de la Culture     Les Arts Décoratifs 107, rue de Rivoli 75001 Paris - tél. : 01 44 55 57 50