Robe lon­gue Mikonos, Maison Lanvin (depuis 1885), Yznaga (créa­teur tex­tile), Paris, col­lec­tion haute cou­ture prin­temps-été, 1970. Jersey en Dropnyl Helanca imprimé. Don Madame Yznaga, 2002, inv. 2002.138.5 © Les Arts Décoratifs / Photo : Jean Tholance

Optique hypnotique

L’anamorphose pose, dès la Renaissance la question de l’apparence et de la réalité. Elle résulte des recherches scientifiques menées sur la perception optique et ses applications et est définie, dans l’article consacré aux perspectives difformes de l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert (1752-1772), comme une « projection monstrueuse ». Depuis lors, de nombreux dispositifs appliqués aux jeux ont cherché à créer des illusions visuelles en perturbant la perception. Les principes mis en œuvre se fondent sur la distorsion de l’image, les effets de lumière ou la décomposition de l’espace et du mouvement. Considérés comme les précurseurs du cinéma, le zootrope de William George Horner, puis le praxinoscope inventé par le photographe et dessinateur Emile Reynaud en 1876, produisent des images animées à partir de dessins décomposant le mouvement. leur capacité à émerveiller va bien au-delà du simple effet d’optique.

1 COMMENTAIRE (PAR LES INTERNAUTES)

  • Anamorphoses 20 mars 2013 05:06, par Dom

    En 1976 eut lieu une magnifique exposition permettant de découvrir les anamorphoses dans les salles du Musée des Arts Décoratifs Voir aussi http://fr.wikipedia.org/wiki/Anamorphose

Forum : écrire un commentaire


Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?

PDF - 1.9 Mo
Téléchargez le dépliant de l’exposition Trompe-l’œil

Pour télécharger ce(s) document(s) au format .pdf, vous devez posséder le logiciel Acrobat reader.

Plan du site   Flux RSS   Contacts   ©   Crédits
Ministère de la Culture     Les Arts Décoratifs 107, rue de Rivoli 75001 Paris - tél. : 01 44 55 57 50