Le Salon des Arts ménagers

Après neuf ans d’interruption, le Salon des arts ménagers rouvre ses portes au Grand Palais en 1948. Paul Breton, commissaire général, organise en son sein la promotion de la création contemporaine de mobilier. Une section, présentée sous le titre « Le Foyer d’aujourd’hui », comporte un volet réservé à la génération montante des créateurs. « Le Foyer d’aujourd’hui » va ainsi devenir « la » vitrine des innovations grâce à une sélection rigoureuse par un jury. Après le décès de René Gabriel en 1950, le prix René Gabriel, décerné chaque année, viendra encore asseoir la place de l’innovation au sein de ce salon.

Jean Collas (1900-1986), un des principaux photographes du Salon des arts ménagers, a photographié chaque année ses stands. Ses archives, conservées au Musée des arts décoratifs, permettent de suivre, année après année, les propositions des créateurs et éditeurs et de mesurer l’importance capitale de ce salon dans la promotion du meuble moderne. En 1961, par exemple, René-Jean Caillette présente, avec l’éditeur Charron, un ensemble de salle à manger accompagné des chaises Diamant éditées par Steiner. Cet ensemble est ici reconstitué.

Publication

Découvrez
Mobi Boom, l’explosion du design en France 1945-1975,
le catalogue et son DVD de 16 entretiens

Plan du site   Flux RSS   Contacts   ©   Crédits
Ministère de la Culture     Les Arts Décoratifs 107, rue de Rivoli 75001 Paris - tél. : 01 44 55 57 50